Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

La Crozada d’uei en répétitions avec Jo Corbeau et Mauresca


La pièce multiforme d’Hutchinson sera donnée à Aix, avec slam et rap au programme. Nous sommes allés voir la première répétition, avec Jo Corbeau et Mauresca Fracàs Dub. « Ce qui s’est joué voici huit siècles fait écho à notre temps » soutient l’auteur.



Gregory Nardella, le metteur en scène, en grande discussion avec Jo Corbeau (photo MN)
Gregory Nardella, le metteur en scène, en grande discussion avec Jo Corbeau (photo MN)
Teeshirt à motifs indiens et lunettes sur le nez, l’acteur déclame une partie de la Cançon de la Crozada, un texte du 13è siècle, écrit par des acteurs de la fameuse croisade. Il est ici adapté en français par Patrick Hutchinson. L’auteur aixois, d’origine britannique, met en scène ce moment particulier du Concile catholique de Latran, où le Comte de Toulouse aurait pu voir rétablir ses droits par le pape…
 
Les espoirs déçus des comtes toulousains mettront tout le Midi en situation de faire alliance contre les barons du Nord. Une civilisation et ses valeurs cherchent à se perpétuer, face aux barbares violents, qui ont mis à sac Béziers et passé sa population au fil de l’épée.
 
A Beaucaire leur sort se jouera…C’est ce que raconte la pièce d’Hutchinson, en nous situant l’enjeu : civilisation contre barbarie. Ça ne vous rappelle rien d’actuel ?
 
Or, c’est ici Jo Corbeau qui slame ce texte au sens profond. L’artiste qui a beaucoup inventé, mais ne s’en ait jamais vanté, celui qui a inspiré le Massilia Sound System, qui a conseillé à son fondateur de chanter dans cet occitan, alors cantonné dans le jardin secret de Tatou ; le créateur aussi d’un hymne dédié à l’OM...Bref Jo Corbeau apparaît possédé par le texte, et néanmoins il le maîtrise. On se régale à l’avance de le voir sur scène le 17 septembre prochain à la Cité du Livre d’Aix-en-Provence.

Durant un laps de temps l'Occitanie libérale au sein d'une Europe féodale devient crédible

La Crozada d’uei en répétitions avec Jo Corbeau et Mauresca
Patrick Hutchinson concocte ce spectacle depuis des années. C’est le second opus de cette « Crozada d’Uei » qu’il proposera à Aix le 17. Normal, cet épisode de la Croisade des Albigeois se déroule en Provence.

C’est là que le siège de Beaucaire, ville importante pour les échanges entre la Méditerranée et le reste de l’Europe, laissera penser un temps que l’Occitanie pourrait exister, constituer un futur pour l’Europe.
 
« Après la possibilité manquée d’une paix et d’un retour des comtes de Toulouse dans leurs droits, les voici cherchant à refonder leur  pouvoir sur les droits des cités, une idée pas très partagée en France, mais très en avance sur le plan politique et économique dans ce temps » souligne Patrick Hutchinson.

« Elle a trouvé l’oreille des bourgeois marseillais, et l’aide apportée aux comtes de Toulourse leur a permis d’envisager la victoire ». Celle des armes, mais par derrière celle d’une société libérale au cœur de l’Europe féodale.

Hip-hop, slam et histoire feront bon ménage sur scène

Patrick Hutchinson, à g, et Camille Martel, de Mauresca Fracàs Dub. On répète un peu en français, un peu en occitan, un texte où se jouent promesse d'un monde meilleur et annonce de temps sanglants (photo MN)
Patrick Hutchinson, à g, et Camille Martel, de Mauresca Fracàs Dub. On répète un peu en français, un peu en occitan, un texte où se jouent promesse d'un monde meilleur et annonce de temps sanglants (photo MN)
L’auteur écossais est un fin connaisseur de l’histoire médiévale occitane, mais aussi des enjeux multiples, sociétaux, politiques, culturels, de cette croisade qui voit la société politique occitane avorter.
 
« Ces évènements, avec leur lot de massacres, d’avancées démocratiques contrariées, de valeurs bafouées, ou émergentes, nous parlent forcément, car c’est ce qui se joue actuellement dans nos sociétés » explique encore l’auteur.
 
Les textes en français, souvent ponctués en occitan, le slam qui déclame à la façon des troubadours, le rap qui ponctue ce texte vieux de sept siècles…tout est fait pour souligner la proximité de la grande Histoire et de notre période contemporaine.
 
Les répétitions viennent de commencer dans la région aixoise. Le 10 septembre à Aix, une série de conférences sur le thème de la croisade sera proposée par l’Institut d’Estudis Occitans, et le 17 à la Cité du Livre d’Aix, encore, la Crozada d’Uei sera proposée au public.
 
D’ici là nous en aurons demandé plus à Patrick Hutchinson.

Lundi 5 Septembre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.