Flambèu catalan

Les élections catalanes du 21 décembre ont à nouveau montré que la moitié de la population souhaite la République et le divorce avec l'Espagne. Elles signent la déroute de la catastrophique gestion de crise du pouvoir espagnol. Elles interrogent enfin tous les Européens sur la qualité de leurs propres démocraties.

Adonc vaquí l’ora dei resultats. E de se dire : « tot aquò per aquò !? ».






            partager partager

La Catalonha se convida au Mucem


MARSEILLE. Jusqu'au 4 février cette exposition fait pénétrer le visiteur dans l'univers des supporters de football. Un univers dans lequel s'invite l'actualité sociétale.



Au Mucem le débat sur la République catalane n'est pas interdit par le Tribunal Constitutionnel Espagnol  (photo Manu T)
Au Mucem le débat sur la République catalane n'est pas interdit par le Tribunal Constitutionnel Espagnol (photo Manu T)
A la mòstra dau Mucem « Nous sommes foot », que prepausa a l’ora d’ara lo musèu marselhès d’etnografia, l’actualitat catalana se convida .

Una bandièra que demanda au monde de votar « Sí » au referendom per la Republica dau 1er d’octòbre l’i es expausat, a costat d’autreis òbras consacradas ais afogats e ultras amators de football. Sembla a sa justa plaça, au mitan d’aquelei que batalhan per faire ausir sa votz.

Lo visitaire atentiu sotalinharà que dins una autra sala, consacrada ais Hooligans, lei comissàris de la mòstra an chausit de far vèire un camisòt de la Falanja (franquista) a costat d’una cherpa dau Real Madrid, lo concurent dau Barça.

Sembla tot un simbòle.

Jeudi 28 Décembre 2017
Manu T.




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí 302 chasse le sanglier !
Dison que...

"L’independencia de Catalonha mi fa pas pantalhar"

Gilbert Combe anime l'atelier de théâtre de l'Institut d'Estudis Occitans des Alpes-Maritimes. Il nous a adressé cette prise de position en décembre.

Quand leis Angles votèran per si desseparar d’Europa mi sentiguèri, coma dire, pas flame : un pauc malurós, un pauc deçauput, un pauc en colèra contra aquelei qu’avián causit  de virar l’esquina a la familha europenca e tot aquò tanben per leis anglés maluros, que volián restar  mé nosautrei. 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.