Aquò d'Aqui


            partager partager

L’Institut Berbèra crèba l’uou a Marselha


MARSEILLE. L’Institut situé rue de la Grande Armée sera à la fois un lieu de rencontre et d’échanges et un organisme qui valorisera la recherche, les arts et la créativité berbères.



La cantairís Nadia Amour, la coregrafa Salima Iklef, Nordine Chenoud que canta eu en dialect chenoa, d’elegits coma Solange Biaggi (CD13) o Nora Preziosi (ajoncha au cònse de Marselha…) e de monde, de monde… Lo 24 carriera de la Granda Armada èra clafit de monde lo 3 de junh, pèr l’inauguracien de l’Institut Berbèra de Marselha.
 
Aquela insitucien vòu se dobrir sus lo monde e vòu pas de replegament identitari, e sa tòca serà de « presentar lei richessas de la cultura amazigh » qu’a poscut dire Salem Chaker, sociò-linguista, acompanhat d’Hélène Claudot-Hawad, directrís de recèrcas au CNRS en antropologia sociala.
 
« La lenga berbèra es vidanta e evolua, se tracta adonc de n’en faire tanben un objèct de recèrca » que s’es entendut pereu.
 
Una ambicien que partejan Thissous, estudianta en Lengas Estrangieras Aplicadas a l’Universitat d’Ais Marselha, o encara Kahina, doctoranta en biofisica a Luminy (Marselha), entendudas entre d’autres, e non un simple luec associatiu. « Esperam de poder l’i trobar de documents d’estudis, e l’i vèire l’òbra d’artistas ».
 
E perqué non d’i galejar…A l’inauguracien  aurem apres que Aquò d’Aquí, en berbèra, prononciat « Akka d-aki », vòudriá dire « Es com’aquò, aquí ! », valent a dire quasi lo sens segond de nòstre titre…
L'Institut se veut un lieu d'échanges et de recherches sur le monde berbère et sa langue (photo AR DR)
L'Institut se veut un lieu d'échanges et de recherches sur le monde berbère et sa langue (photo AR DR)

Jeudi 8 Juin 2017
Aymeline Recours





1.Posté par Lo raiòu le 05/07/2017 22:26
Chanut ! Francament ! Los oblidem pas los berbèrs ! E s'oblidèsson pas !
I a quicòm de partatjar emb d'aquel pòple cosin, fraire (coma voldrem).
Sens ges de dobtança !

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.