Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

L’Institut Berbèra crèba l’uou a Marselha


MARSEILLE. L’Institut situé rue de la Grande Armée sera à la fois un lieu de rencontre et d’échanges et un organisme qui valorisera la recherche, les arts et la créativité berbères.



La cantairís Nadia Amour, la coregrafa Salima Iklef, Nordine Chenoud que canta eu en dialect chenoa, d’elegits coma Solange Biaggi (CD13) o Nora Preziosi (ajoncha au cònse de Marselha…) e de monde, de monde… Lo 24 carriera de la Granda Armada èra clafit de monde lo 3 de junh, pèr l’inauguracien de l’Institut Berbèra de Marselha.
 
Aquela insitucien vòu se dobrir sus lo monde e vòu pas de replegament identitari, e sa tòca serà de « presentar lei richessas de la cultura amazigh » qu’a poscut dire Salem Chaker, sociò-linguista, acompanhat d’Hélène Claudot-Hawad, directrís de recèrcas au CNRS en antropologia sociala.
 
« La lenga berbèra es vidanta e evolua, se tracta adonc de n’en faire tanben un objèct de recèrca » que s’es entendut pereu.
 
Una ambicien que partejan Thissous, estudianta en Lengas Estrangieras Aplicadas a l’Universitat d’Ais Marselha, o encara Kahina, doctoranta en biofisica a Luminy (Marselha), entendudas entre d’autres, e non un simple luec associatiu. « Esperam de poder l’i trobar de documents d’estudis, e l’i vèire l’òbra d’artistas ».
 
E perqué non d’i galejar…A l’inauguracien  aurem apres que Aquò d’Aquí, en berbèra, prononciat « Akka d-aki », vòudriá dire « Es com’aquò, aquí ! », valent a dire quasi lo sens segond de nòstre titre…
L'Institut se veut un lieu d'échanges et de recherches sur le monde berbère et sa langue (photo AR DR)
L'Institut se veut un lieu d'échanges et de recherches sur le monde berbère et sa langue (photo AR DR)

Jeudi 8 Juin 2017
Aymeline Recours





1.Posté par Lo raiòu le 05/07/2017 22:26
Chanut ! Francament ! Los oblidem pas los berbèrs ! E s'oblidèsson pas !
I a quicòm de partatjar emb d'aquel pòple cosin, fraire (coma voldrem).
Sens ges de dobtança !

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.