Aquò d'Aqui


            partager partager

Aquò d'Aquí d'octobre 2021 vous emmène à Mayotte entendre le shimaoré


Les langues vernaculaires de Mayotte, dans les Comores, restent vives, et bien soutenues. La raison en est multiple, et Joaquim Blasco la décortique. Pouvons nous en tirer des enseignements pour le maintien de l'occitan ?



Nos abonnés en recevant l'Aquò d'Aquí d'octobre découvriront le second et ultime volet de l'enquête de Joaquim Blasco sur les langues de Mayotte.

L'article en occitan languedocien s'intéresse aux ressorts du maintien du shimaoré et du kibushi. D'une part l'Etat français s'est préoccupé tardivement d'y enseigner massivement le français, d'autre part les deux langues autochtones sont bien soutenues par la TV, les associations, des linguistes.

Un laboratoire pour une politique de maintient de l'occitan ? 

A voir, abonnez-vous vite et recevez ce numéro !

Les nouvelles en shimaoré.
Les nouvelles en shimaoré.

Mardi 5 Octobre 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Dans l’Aquò d’Aquí de fin d’année...
Dison que...

Aqueu Var ounte “es mort lou prouvençau”

Mais oui monsieur le Recteur, le provençal est bel et bien enseigné dans le Var. D’ailleurs nous allons vous dire où...

Li grand founciounàri deurien bèn se faire acoumpagna per èstre segur de pas dire publicamen de contro-verita. Coumo per eisèmple afierma que dins Var lou prouvençau es mort, à l’escolo.

 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.