Aquò d'Aqui



Où en es tu Aquò d'Aquí ?

Votre magazine continue... vous continuez avec lui ?

Votre journal continue sa publication, votre abonnement n'a pas été souscrit en vain. Et si la transition post Michel Neumuller n'est pas facile, une équipe bénévole veille à poursuivre l'œuvre commencée en 1987 : un journal indépendant, sociétal, pan occitan, et bilingue.

Chers amis lecteurs, et avant tout abonnés de notre périodique, vous recevrez sous peu le prochain numéro d'Aquò d'Aquí. Le travail et l'animation du rédacteur en chef Michel Neumuller ont pris fin sous leur forme salariée en avril, et la transition n'est pas si facile. Néanmoins, elle est en cours et va se traduire très vite par le prochain numéro de votre revue. 

Soutenez l'équipe qui désormais veille à vous servir, et à publier l'unique périodique de société en occitan.














            partager partager

L'Aquò d'Aquí de novembre arrive bientôt


Abonnez vous dès-maintenant pour recevoir ce concentré de vécu et d'intelligence, dont 60% vous est proposé dans la langue du pays, avec les glossaires nécessaires.



Abonnez vous vite, il est bientôt sous presse...
Abonnez vous vite, il est bientôt sous presse...

En juin dernier une sorte d'Etats Généraux de la population soumise à la pollution et au risque industriel a eu lieu dans un silence relatif en Provence, spécialement autour de l'Etang de Berre, siège d'une trentaine d'usines polluantes et dangereuses.
 


Robert Lafont (1923-2009) nous a quitté voici dix ans. Acteur majeur de la Renaissance d'Oc, il est largement évoqué dans ce numéro

L'organisme qui ouvrait officiellement le débat, aujourd'hui rédige des propositions. Nous suivons le processus. Aquò dAquí ne vous parle pas que de la Pastorale ni des préoccupations des enseignants d'occitan. Vous le savez, il y a dans nos gènes la volonté de vous parler du pays réel, en langue d'oc comme en langue d'oil.

Voyons donc comment les citoyens impliqués pensent, et quelles volontés ils expriment. Cela aussi c'est dans nos gènes! 

Après l'accident de Lubrizol, à Rouen, bien entendu, nous avons encore plus fouillé le sujet. Vivre à l'ombre des usines dangereuses, pour les citoyens, ça ne doit pas être subir. Nous vous parlons de ce qu'ils vivent, disent, veulent...


Le 5 octobre dernier, a La Seyne (83) le Forum d'Oc a organisé le débat sur la transmission de notre langue régionale. Il a accueilli le journaliste de l'Express Michel Feltin, mais également le maire, Marc Vuillemot, qui a parlé des enjeux locaux, depuis l'habitat jusqu'à la culture, 100% en provençal. Disons le c'est rare. Aussi, une fois n'est pas coutume, vous aurez droit dans le détail à un discours qui, pour être officiel, n'en sort pas moins du cœur autant que de la raison.

Vous avez entendu parler du livre de Philippe Martel, Histoire d'Occitanie ? Nous avons demandé à l'auteur "mais qu'est-ce qui au fond nous permet de parler d'Occitanie ?" Et les réponses sont étonnantes : c'est le mouvement qui fait l'occitan! On ne vous en dit pas plus, vous n'avez qu'à lire, quoi !

Ne ratez pas la chronique de Florence Faure-Brac, avec ses plantes sauvages de chez nous vous pourrez vous soigner, voire vous nourrir. Et son languedocien est précis comme une ordonnance. Médéric Gasquet-Cyrus lui vous rapprochera de la Provence maritime, puisque c'est la truculence et l'intelligence du parler marseillais qu'il nous fait re-découvrir tous les mois. Reinat Toscano vous incite à progresser dans la langue du pays, surtout si vous vous intéressez au niçois. Son arme ? Le loisir, les mots croisés. Et Phavorin une fois de plus laisse en rade ce pauvre Naufragat, qui décidément ne quitte jamais son île déserte...

Fredo Valla tourne désormais son beau projet documentaire en Occitanie. Après avoir recherché les origines des Bogomiles le cinéaste est chez nous pour parler du catharisme, et de la puissance libératrice des hérésie, en ces temps d'Inquisition. Gisèla Naconaski l'a invité à tout nous dire devant son micro.

Mais, last et surtout pas the least...Thierry Offre en admirateur raisonné nous dira pourquoi Robèrt Lafont ne doit surtout pas être oublié, ni le personnage pensant, ni l'auteur prolifique et merveilleux. L'acteur majeur de la seconde renaissance  d'Oc serait-il minoré par ses propres héritiers dix ans tout juste après sa disparition ?

Nous ne laisserons pas refermer le couvercle du mausolée virtuel de celui qui explique largement pourquoi nous refusons, nous, de laisser mourir notre civilisation. En cela nous serons aidés par le socio linguiste Jaume Costa, qui nous dira que d'une génération à l'autre une langue peut se perdre...pour de subtiles raisons. Exemple en Papouasie ce mois-ci.

Enfin, et là, svp soyez attentifs chers amis. Vous savez que notre revue mensuelle propose des contenus uniques, que nous l'améliorons sans cesse et que ce journal, tous nous le disent, est désormais digne...

Mais doit-il mourir digne ? Alors qu'il ne pense qu'à vivre et à vous aider à développer une parole d'oc ? Tout dépend de vous, et nos abonnés sont réellement trop peu nombreux. Sachez que pour le prix d'un restaurant et pas plus, vous profiterez de ces articles, du vécu de nos reportages et de la pertinence des analyses qui s'y retrouvent. Sachez que sa survie dépend d'abord de vous.

N'hésitez plus, n'attendez plus, abonnez-vous ! Cela vous sera utile, cela nous est indispensable.


Jeudi 31 Octobre 2019
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre 2023 a ouvert large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.