Aquò d'Aqui


            partager partager

Ges de Bocas-dau-Ròse dins l’estatistica de mortalitat au coronavirús


MARSEILLE. La statistique officielle ignore les Bouches-du-Rhône où l'équipe du pfr Raoult obtient des résultats exceptionnels. D'où un soupçon : faut-il taire l'efficacité de l'hydroxychloroquine pour raison d'Etat ?



Atacat per de rançonaires dau oèb au començament de l’acantonament, la Comuna de Marselha recupèra a cha pauc la mestreja de son site. Mai aquela situacion es l’argument de l’Insee que dona jamai l’estatistica dei decedits dau coronavirús.

 

L’institut nacionau de l’estatistica publica chasque jorn lei donadas per chasque despartament...levat dei Bocas-dau-Ròse, tresen francès per la demografia.

 

Lei donadas de mortalitat dependon dei servicis funèbres de chasque comuna, mai a Marselha mòron la mitat dei decedits d’aqueu despartament, ce que, ditz l’Insee, faussariá l’estatistica.

 

Estona que l’Institut pòsque pas disposar d’un modèla coma per tot, dau moment que conéisson la proporcion de mòrts de la vila relativa au despartament.

 

Lei sospicions segur se fan bòrd qu’a Marselha opera l’IHU d’Infecciologia dau professor Daidier Raoult. Dins sa vidèo de chasque jorn, aqueu informa pasmens de sei propreis estatisticas. Tracta mai de 800 personas per jorn, e jusqu’ara deplora un solet mòrt. Aquelei chifras deurián comptar dins l’estatitica que l’Insee sembla pas vòuguer cercar amé sei mejans locaus, pasmens chanuts.

 

La còla dau professor Raoult sonha lo mond que vèn a son institut despuei tota la França, e a fortiori seriá l’espitau que reçaup la màger part dei malauts marselhès. Es tanben dins aquel espitau que sonha am’ un cocktail de medicaments pauc cars e ja ben conéissuts, ce que l’a fa persona non grata amé lo Consèu scientific de l’Estat.

 

Rementem que la setmana passada lo ministre de la Santat Olivier Veran aviá reservat aqueu tractament ai cas greus...una estupiditat bòrd que l’eficacitat se pòu desvelar unicament dins lei dos premiers jorns dau diagnostic, avans que de lesions aparegan.

Du 1er au 16 mars, un trou malevenu dans les bulletins de l'Insee
Du 1er au 16 mars, un trou malevenu dans les bulletins de l'Insee

Mardi 31 Mars 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.