Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Fête de la langue et de la culture d'oc à Nyons


Une seconde édition qui s'étoffe et démarre dès janvier 2014 dans les établissements scolaires de la capitale de la Drôme provençale, et connaîtra son point d’orgue en mai. Elle serait "optimisée" si le lycée local retrouvait un professeur d'occitan.



Fest'Oc, organisé par un moulon d'associations dont Contes et Rencontres et Langue et Culture d'Oc, est un festival dédié à l'occitan qui se déroulera les 17 et 18 Mai prochains.

«Le projet démarre maintenant pour des interventions en écoles de musique et publiques de Nyons et sera généralisé en janvier» explique Guy Castelli, le président de l'association Contes et Rencontres, lors de l'assemblée récemment consacrée à la présentation du projet.

Parmi ces intervenants, ce sont Eric Iglesias (tambourin), Michel Favre (chants à danser), et Anne Giovanelli (professeure de écoles et de provençal) qui auront le plaisir d'apporter aux élèves une approche joviale et poétique de la culture d'oc.

En effet, «l'idée est de faire vivre la culture occitane auprès des jeunes, pour une culture vivante» affirme Guy Castelli, et d'ajouter «tous ces gens vont préparer les élèves; on commence avec cette réunion pour aboutir au mois de mai, sur des spectacles enfants et adultes».

Parmi ces spectacles prévus, «La légende noire du soldat O», qui se déroule pendant la guerre de 14-18 en Provence en version bilingue. 
Pour une approche joviale de la culture d’oc (photo AC)
Pour une approche joviale de la culture d’oc (photo AC)

Tous les deux ans

En effet, Fest'Oc a connu sa première édition en 2012 avec «200 personnes à la Médiathèque», et le projet se répétera tous les deux ans.

Un succès sur lequel tous comptent s'appuyer pour cette seconde édition bisannuelle de la fête de la langue et de la culture d'oc, soutenue par la mairie de Nyons ainsi que par la région Rhône-Alpes, sans compter les structures occitanes qui collaborent au projet.

Mais tandis que Fest'Oc se charge d'honorer notre héritage culturel, l'occitan est à nouveau mis à l'épreuve, en raison de l'absence d'un prof d'occitan (non remplacé) dans les collèges et le lycée de Nyons depuis septembre.

Une situation qui fait écho à tant d'autres en matière d'enseignement, où une politique favorable à l'occitan manque encore de se faire connaître. Heureusement, les nombreuses associations autour du provençal sont la preuve d'un véritable intérêt intergénérationnel pour la culture occitane.  

Le programme :

Samedi 17 Mai: Ateliers ouverts à tous / Langue d'Oc, pétanque, dégustation-recettes, danse... de 14h à 16h
Spectacle de chant et danse à 17h
Repas provençal convivial sur place
Bal folk avec le groupe Drailles à 20h30
Dimanche 18 Mai : «La légende noire du soldat O», spectacle du théâtre de la Méditerranée (français-occitan), dans le cadre de la commémoration du centenaire du déclenchement de la Première Guerre Mondiale à 17h


Mardi 17 Décembre 2013
Amy Cros




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.