Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Festivau d’Ais : cinc operàs e un novèu baile


La Soixante-huitième édition du Festival d’Art Lyrique s’ouvre le 30 juin. Cinq opéras y sont présentés, et deux autres en version de concert. Vendredi, le conseil d’administration a choisi Pierre Audi, pour succéder, en 2018, à Bernard Foccroulle, à la tête de la manifestation lyrique phare de l’été.



Pierre Audi, un bon répertoire pour le répertoire ? (Photo Sarah Wong Dutch Nat. Opera DR)
Pierre Audi, un bon répertoire pour le répertoire ? (Photo Sarah Wong Dutch Nat. Opera DR)
Es finalament Pèire Audi, un metèire en scèna francò-libanés de 58 ans, que succedirà a Bernat Foccroulle, au cap dau Festivau d’Ais, a partir de 2018. A l’ora d’ara baile de l’Operà Nacionau dei País-Bas, siguèt estat chausit en plaça de la bailessa de l’Operà de Lille, Carolina Sonrier, l’autra candidata. Lo Festivau serà adonc totjorn pas bailejat per una frema. Aquela, bòna gestionària de 59 ans, aviá pasmens pas lo repertòri internacionau de Pèire Audi, qu’a trabalhat mai o mens per totei lei scènas dau monde aquelei trenta darriereis annadas. Am’un festivau endraiat dins de partenariats internacionaus, e fai virar sei producciens de’n pertot, lo Consèu d’Admenistrança dau Festivau sestian li seriá estat sensible per chausir, divèndres 24 de junh.
 
Pèire Audi serà associat a la direccien dau Festivau tre l’an que vèn, come director ajonch, per ne’n preparar l’edicien 2018, la premiera de son mandat, de cinq ans.
 
Après un mes d’intradas mai o mens gratuitas, am’un cimèu artistic lo 26 de junh per sei « Paradas », lo Festivau s’alestís a durbir sa seissanta-uechenca edicien entre lo 30 de junh e lo 20 de julhet, amé cinc operàs, e dos autrei en versien concertanta.
 
L’i retrobarem en particulier la metèira en scèna Katie Mitchell, e son univèrs de pòrtas dubèrtas, sus lo temps e l’espàci, coma avèm ja poscut ne’n parlar a l’ocasien de son Alcina (Haendel en 2015) o de Written on skin (2012, de Martin Crimp). Esto còp debanarà son gaubi per lo Pélleas et Mélisande, de Debussy.
 
Un Cosi fan tutte (Mozart) tau coma lo prepara lo metèire en scèna Cristòu Honoré, deu se situar, eu, en Africa Coloniala… L’an passat, l’Enlèvement au Sérail, siguèt estat situit dins l’Orient mai o mens de Daesch, e èra un brave pàti. Mèfi ! Que fau s’avisar que tirar l’òbra onte devriá pas anar destapa mai que d’un còp sus una bèla cagada.
 
Demieg leis òbras presentadas, li aurà segur de creaciens, coma aqueu Kalila Wa Dimna, dau Palestinian Moneim Adwan, cantat en arabe e parlat en francés, que devriá faire tot d’un còp mai conéisser lo gaubi d’aqueu compositor ara Sestian, e l’imaginari dei còntes orientaus.
 
Aquò d’Aquí, coma de costuma, serà present per vos ne’n parlar mai, un còp leis espectacles jugats., 

Jeudi 30 Juin 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.