Aquò d'Aqui


            partager partager

Fest'Aquí dans un mois à La Ciotat


LA CIOTAT. Le premier festival des langues romanes, le Fest-Aqui, aura lieu à La Ciotat les 9 et 10 juin.



Il y a une semaine, à la Bastide Marin, les associations porteuses du projet de Fest'Aqui, en réglaient les détails organisationnels (photo MN)
Il y a une semaine, à la Bastide Marin, les associations porteuses du projet de Fest'Aqui, en réglaient les détails organisationnels (photo MN)
Le festival des langues et cultures latines, premier du nom à La Ciotat, aura lieu les 9 et 10 juin 2017, dans un mois. Théâtre, danse, chants, restitution de travaux d'écoliers, concerts, ateliers dédiés à l'huile d'olive ou au vin, à la paléographie...et bien entendu gastronomie en feront le programme.

Catalonophes, castillanophones, locuteurs roumains, italiens, occitans y échangeront.

Le groupe occitan des Valadas d'Italie Lou Seriol, jouera le 9 juin en soirée.

Le prix d'entrée sera modique, puisqu'il serait possible d'assister à l'ensemble du festival pour 7 €uros, pris de base.

Ce premier festival, porté par un ensemble d'associations, d'abord locales, bénéficie des apports de l'Association pour l'Enseignement de la Langue d'Oc, de l'Institut d'Estudis Occitans, et se déroulera dans un domaine communal, la Bastide Marin, où s'investit une élue locale, Mireille Benedetti,  à l'origine de l'idée de ce festival.

Jeudi 4 Mai 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.