Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Estat caluc


L’agression d’un Juif Marseillais par un adolescent tout autant Marseillais, a de nouveau emballé Etat et Médias. Si c’est l’état d’affolement permanent de notre société démocratique que souhaite l’islamo-fascisme, il est en train de gagner la partie.



« Explicar es déjà un pauc desencusar » qu’a dich lo premier ministre dissabte passat. Auriam pas atendut aquelei paraulas, una bèla failhida de l’esperit, d’un baile de gaucha ! Ont’es passat l’òme de poder que disiá, fai dos ans, que l’Apartheid existava en França ?

Le juge antiterroriste a par ailleurs du boulot, laissez bosser ici le juge des enfants

Nos fai d’alhors doas bèlei conariás que venon d’un òme capable de mobilisar jutges, policiers e sordats. Fa paur.
 
Sus aquò vaquí qu’un joine Marselhès ataca un Jusieu dins la carriera, am’ un chaplador e un cotèu. E lo nafra. Lei medias, elei, veson un imigrat Turc, pièger, Kurde. La victima es un ensenhaire coifat d’una Kippa ; Manuel Valls, encara eu, denoncia un acte antisemite. Per un còp a reson.
 
Mai de que fau veire dins aquela agressien ? Un acte terrorista, o un agressien facha per un joine minor ?
 
Pasmens vaquí la Còla Antiterrorista, lo jutge antiterrorista e tota la tiera de la repressien d’Estat mobilisada per un adolescent marselhès.
 
Mai a l’ora d’ara, n’auriam pas necessitat alhors d’aqueu monde ?
 
E es que faliá esperlongar la garda a vista d’un adolescent e lo menar a Paris, alòr que seis actes relevan premier d’un Jutge deis enfants ? Mai d’aqueu, pus degun ne’n parla.
 
Aquel afaire nos fa ben veire l’estat de panica que fai se perjurar aquelei bailes de gaucha, tan lests d’oblidar sei valors fondamentalas. Nos fa veire pereu lo biais de jutjar de mai que d’un media, de cotria ‘mé lo poder. Lo joine delinquent qu’a nafrat l’ensenhaire jusieu de Marselha, qu’es benleu premier qu’un joine desequilibrat, nos dison avans tota causa qu’es un imigrat Turc, emai Kurde…Trobatz nos un Marselhès que vèngue pas d’autrei luecs !
 
L’aurián dich Hernandez, es que lei medias aurián sotalinhats que veniá d’Espanha ? L’aurián dich Berger, aurián  fa remarcar sa germanitat ? Segur alòr que seriá estat nazi.
 
Vaquí l’Estat democratic completament desmargat am’ un afaire que la simpla justícia pòu e deu tractar. Quand, deman, l’Estat d’Urgènci serà intrat dins la Lèi, coma va vòlon leis memei personatges d’Estat, sarem polits ! La folía serà l’estat abituau e reglementàri de la societat francèsa.
 
E lei terroristas aurán alòr vertadièrament ganhat la premièra mena.

Mercredi 13 Janvier 2016
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.