Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Elektra esto còp dins l’idèa de Patrice Chéreau


AIX-MARTIGUES. Toujours aussi tendue vers la vengeance, l’héroïne de Sophocle vue par Richard Strauss, a donné l’occasion au metteur en scène de triompher au Festival d’Aix et à Martigues.



Comment éviter la tragédie inéluctable ? On cherche mais ne trouve pas (photo Festival d'Aix DR)
Comment éviter la tragédie inéluctable ? On cherche mais ne trouve pas (photo Festival d'Aix DR)
S’avètz a desirar quauqua ren a d’amics, serà de jamai viure dins l’entorn d’una Elektra. Lo personatge de Sofòcle, adaptat puei per Giraudoux e tota una tiera d’autors coma Hugo von Hofmannsthal, es bèn lo prototipe de l’isterica que pòu pas chanjar son biais de vèire, que menarà son trin fins qu’a la fin, aquí una venjança. Tant pièger per aquelei que l’aiman. Ne’n patiràn segur.
 
Segur que pivèla son public, l’opera de Richard Strauss. E sota la direccien d’Esa-Pekka Salonen, amé la messa en scèna de Patrice Chéreau, Evelyn Herlitzius (Elektra) aurà segur electrisat lo public dau Festivau sestian onte siguèt donat jusqu’au 22 de julhet.
 
La scèna clau onte se descubre la folia venjarèla d’Elektra es tot au començament, quand promete a l’esperit de son paire, Agammemnon, assassinat per sa molher Clitemnestra amé son amant Egiste : «  dançarem totei tres alentorn de ta tomba / e lei ginos levats, bombissents bèn auts / franquirai lei mòrts ».
 
Tot  es dich, li podrà que se menar un chaple. Malur a toteis aquelei que seràn mai o mens sus son camin.
 
La musica d’aquel opera pòu èstre qu’un bram. La tensien tomba jamai, e mens de doas oras puei, alòr que lo sang es escampat, l’espectator rèsta embarlugat . Mai urós. 

Fau dire que se totei lei cantaires son tras que bòns, lo baile musicau a trobat l’alquimia perfecta : la musica, fòrta dau començament a la tota fin, constrendriá senon lei cantaires a auçar sa vòtz tot parier.
 
Aquí a trobat, Salonen, lo mejan de menar lei bèleis envoladas d’un valent Orquestra de París, e de laissar puei lei cantaires far clantir son cant sens perilh per sa vòtz, mai sens enuei per lo public.
 
Segur qu’avèm encara en memòri la dança esglarianta de Jeanne-Michèle Charbonnet, a l’Opera de Marselha, que donèt lo meme obratge en febrier passat.
 
E l’interès es bèn d’aver poscut comparar, sensa cercar qunta produccien èra la melhora, dos biais de menar aquela òbra, tant diferents e pasmens tant extraordinaris.
 

Elektra plie tout et tous à son désir vengeur. ça ne peut que mal finir (photo Festival d'Aix DR)
Elektra plie tout et tous à son désir vengeur. ça ne peut que mal finir (photo Festival d'Aix DR)

Jeudi 1 Août 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.