La mitat presonièra

La statistique nous dit froidement la part émergée d'un quotidien d'entravées. La moitié féminine de la population n'est pas libre de ses mouvements.

Fa tot bèu just una setmana dimècres 17 d’abriu una joineta siguèt violada dins un trin regionau entre Ais e Marselha, dins un vagon onte li aviá d’autrei viatjaires. Sensa ren dire mai avans que l’enquista n’en digue mai, fau quand muma rementar que la tiera comença de pas s’acabar jamai.
 






            partager partager

Du moyen-âge au XXIè siècle un éventail du répertoire des flutes-tambourin


AIX. Sylvain Brétéché a fait un beau voyage sonore dans le temps, au Temple de la Masse, en présence de Maurice Guis et de Jean-Baptiste Giai, deux compositeurs majeurs pour ces instruments.



Jean-Baptiste Giai et Maurice Guis, aux côtés de leur interprète Sylvain Brétéché, au Temple aixois de la rue de la Masse (photo MN)
Jean-Baptiste Giai et Maurice Guis, aux côtés de leur interprète Sylvain Brétéché, au Temple aixois de la rue de la Masse (photo MN)
Six semaines après le Festival du Tambourin, à Aix le couple fifre tambour a fait encore parler de lui. Sous les auspices des Festes d’Orphée, qui organisaient la soirée de mardi, Sylvain Brétéché (formation Archémia) a ouvert l’éventail du répertoire de ces instruments emblématiques de la musique en Provence.
 
De l’anonyme Chançonete Tedesche du XIVè siècle aux compositions début XXIè de Jean-Baptiste Giai, le galoubet et le tambourin ont su accompagner leur temps.
 
Des compositeurs dits classique, s’y sont essayé. Ainsi du Marseillais Henri Tomasi (Marseille La Belle de Mai 1901-1971), qui a écrit pour le couple « dans une sorte d’exotisme intérieur », selon Sylvain Brétéché.
 
Le musicien ressentait, au temple de La Masse, à Aix, une certaine pression avant de jouer, mardi 24 mai. N'allait-il pas le faire en présence de deux des compositeurs qu’il affectionne, et qu’il a interprété : Jean-Baptiste Giai et Maurice Guis ?

Lire aussi : Aqueu galobet-tamborin que colora tant de musicas

Mercredi 25 Mai 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Voici Aquò d'Aquí de mai
Dison que...

Lei recalius de Notre Dame coma nos questionan

Notre-Dame de Paris fait aussi partie du patrimoine occitan. Notre patrimoine immatériel fait-il partie de celui de la France, M. Macron ? Si oui, que ne décidez-vous de le revitaliser, avec la même autorité ?

L’incèndi qu’a devastat per partida la Catedrala Notre-Dame de Paris diluns 15 d’abriu vèrs lei sèt oras dau vèspre questiona tota la França sus la plaça restanta dau religiós dins la societat dau siècle XXI, sus lo suenh portat per leis autoritats au patrimòni materiau e sei trias de finançament, mai tanben sus lo biais de l’intelligentsia de considerar que tot ce que se debana a Paris merita la prioritat de la Nacien.
Lei recalius de Notre Dame coma nos questionan


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.