Soutenez Aquò d'Aquí

Durer! Pour vous assurer cette information d'actualité dans notre langue malmenée, garder solide le fil qui nous relie à la génération montante, que nous ne voulons pas acculturée. C'est le sens de nos appels au soutien, chers lecteurs.


Nous ne sommes pas optimistes.

Vous le voyez, nous vivons dans un monde de plus en plus univoque. Une seule parole politique, une seule solution, une seule voie...Les alternatives en politique se racornissent. La pensée unique est ultralibérale et franco-française.

Quelle place pour nos langues régionales dans ce retrécissement de la pensée, du futur?


 
Soutenez Aquò d'Aquí






            partager partager

Du moyen-âge au XXIè siècle un éventail du répertoire des flutes-tambourin


AIX. Sylvain Brétéché a fait un beau voyage sonore dans le temps, au Temple de la Masse, en présence de Maurice Guis et de Jean-Baptiste Giai, deux compositeurs majeurs pour ces instruments.



Jean-Baptiste Giai et Maurice Guis, aux côtés de leur interprète Sylvain Brétéché, au Temple aixois de la rue de la Masse (photo MN)
Jean-Baptiste Giai et Maurice Guis, aux côtés de leur interprète Sylvain Brétéché, au Temple aixois de la rue de la Masse (photo MN)
Six semaines après le Festival du Tambourin, à Aix le couple fifre tambour a fait encore parler de lui. Sous les auspices des Festes d’Orphée, qui organisaient la soirée de mardi, Sylvain Brétéché (formation Archémia) a ouvert l’éventail du répertoire de ces instruments emblématiques de la musique en Provence.
 
De l’anonyme Chançonete Tedesche du XIVè siècle aux compositions début XXIè de Jean-Baptiste Giai, le galoubet et le tambourin ont su accompagner leur temps.
 
Des compositeurs dits classique, s’y sont essayé. Ainsi du Marseillais Henri Tomasi (Marseille La Belle de Mai 1901-1971), qui a écrit pour le couple « dans une sorte d’exotisme intérieur », selon Sylvain Brétéché.
 
Le musicien ressentait, au temple de La Masse, à Aix, une certaine pression avant de jouer, mardi 24 mai. N'allait-il pas le faire en présence de deux des compositeurs qu’il affectionne, et qu’il a interprété : Jean-Baptiste Giai et Maurice Guis ?

Lire aussi : Aqueu galobet-tamborin que colora tant de musicas

Mercredi 25 Mai 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Abonnez vous à Aquò d'Aquí avant d'avoir soif !

Dison que...

1851 : defendre la Republica en provençau

L’historien Renat Merle nous rappelle que la résistance au coup d’Etat du 2 décembre 1851, fut le fait de ruraux qui parlaient occitan. Les meilleurs défenseurs de la République française. Avis aux Républicains amnésiques de 2017.

1851 : defendre la Republica en provençau
A la fin de l’an 1848, un aventurier politic, Louis Napoléon Bonaparte, es estat elegit president de la Republica, amb lo prestigi de son nom e l’adesion de l’immense monde rurau, que portava seis esperanças de dignitat e de progrès.

Mais dins lei fachs, lo President bailejava la Republica dau partit de l’Òrdre, valent a dire la Republica conservatriça, aquela dei Gròs.
 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.