Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Dolorosa jacina pèr la metropòli marselhesa


MARSEILLE-PROVENCE. Sur le plan légal, les derniers obstacles sont pratiquement levés. Sur le fond, entre poids des problèmes marseillais, étalement urbain imposant et disparités sociales entre territoires, aller ensemble de l’avant, entre entités non volontaires, ce sera compliqué.



Autour des deux adversaires Maryse Joissains (pays d'Aix) et Jean-Claude Gaudin (Marseille) les maires avaient cristallisé l'opposition à la création d'une métropole marseillaise. Ils ont désormais épuisé les recours juridiques, mais n'acceptent toujours pas la nouvelle entité (photo MN)
Autour des deux adversaires Maryse Joissains (pays d'Aix) et Jean-Claude Gaudin (Marseille) les maires avaient cristallisé l'opposition à la création d'une métropole marseillaise. Ils ont désormais épuisé les recours juridiques, mais n'acceptent toujours pas la nouvelle entité (photo MN)
Lo Consèu Constitucionau a fin finala donat quitus a la Metropòli d’Ais Marselha tala coma l’aviá vòuguda la Lèi. Sa representacien siguèt contestada per un recors dei cònses d’Ais, Maryse Joissains, e d’Agulha, Robert Dagorne, au Tribunau Administratiu.

Aqueu li donèt reson lo 9 de decembre passat, anullant l’eleccien, un mes aperavans, de son president, lo premier cònsol de Marselha, Jean-Claude Gaudin.
 
Es la representativitat dei 92 comunas d’aquela Metropòli que visava aqueu recors. Marselha, e sei 900 000 abitants, deviá èstre representada per 108 conselhiers, sus 240 au totau.

Una ciutat tant aluenchada coma Pertús , 20 000 abitants, deviá l’èstre que per un solet elegit. 

Pesar en Euròpa, o se laissar aclapar per lo pes de sei problèmas ?

Marseille peut-elle compter demain en Euroméditerranée, avec des atouts évidents, un budget important, mais une situation sociale très lourde que ne veulent pas partager les autres collectivités (photo MN)
Marseille peut-elle compter demain en Euroméditerranée, avec des atouts évidents, un budget important, mais une situation sociale très lourde que ne veulent pas partager les autres collectivités (photo MN)
Se aquela questien, d’un ponch de vista legau, sembla reglada, aquela muma de l’anullacien de l’eleccien dau president, ela, l’es pas encara.

« Lo mai facile, seriá que JC Gaudin demissionèsse, per se faire re-elegir subran », segon Gaby Charoux, lo cònse (PCF) dau Martegue … que se presentariá eu tanben, « au nom dau drech de contestar ».
 
Vòuguda oficialament per l’Estat per « pesar » dins una Euròpa onte es de gigants territoriaus que pòdon entraïnar, coma a Barcelona, un desvolopament economic, la Metropòli acampa sièis intercomunalitats (EPCI) dins lei Bocas-dau-Ròse, e una briga dins la Vauclusa.
 
Aquelei EPCI, e sei comunas, deuràn transferir a la Metropòli, avans 2018, sei competéncias de transpòrt, de desvolopament economic o encara de politica d’abitat. Dins una Provença onte la decentralisacien de 1981 a permés un espandiment catastrofic de l’abitat de’n pertot, mai que d’un considèra que seriá metre d’òrdre dins l’agençament dau territòri.
 
Au nivèu dei ressorsas umanas, la metropòli farà pas baissar lo nombre dei 7500 foncionaris qu’emplegan ara lei intercomunalitats, mai lo regime indemnitari qu’es pertot diferent, promete de braveis embròlhs.

E lei comunas oposadas an pas esclargit l’afaire, coma Ais qu’a repatriat a la Comuna de centenas d’agents (dei Musèus dau País Sestian e autrei) qu’escaparàn a la Metropòli, mai que la Comuna podrà pas pagar.

Faire avans maugrat lei dificultats per tutejar d’autrei metropòlis europencas ?

Es au nivèu financier que la Metropòli se farà veire fragila. Sei recèptas seràn conservadas, que nos fan 60% de son budget, e l’Estat ajusta 50 M€ au canestèu de naissença ai 2,2 miliards de sei dotaciens abitualas ais acampaments de ciutats. Mai 60% dau budget, valent a dire mai de 5 miliards. De raprochar dei 1,5 mds€ de l’Area Metropolitana de Barcelona, capabla de ne’n faire una capitala mediterranea, perqué sei despensas son d’investiments.
 
Es aquí que se pòu demandar se la Metropòli Marselhesa pòu èstre baile d’un desvolopament, amé de diferéncias prefondas entre sei ciutats : Marselha onte 17% de la populacien viu sota lo lindau de pauretat, et Ais la richa onte s’acampan lo vèspre quadres e gentry… que s’entòrnan trabalhar de jorn a Marselha.
 
Lo partatge dei recèptas per faire una politica comuna serà lo subjèct de garrolhas de contunha.

S’aquò deu luchar còntre lei guètos, lei comunas lei mai richas son pas consentas per pagar per aquelei qu’amolonan leis empachas socialas.
 
Serà benleu l’ escomessa màger d’aquela Metropòli naissuda dins lei dolors.
La ceinture urbaine de Marseille abrite de nombreux cadres et décideurs qui reviennent travailler dans la cité phocéenne le jour. Apparemment cela ne suffit pas à créer d'incontournables solidarités territoriales (photo MN)
La ceinture urbaine de Marseille abrite de nombreux cadres et décideurs qui reviennent travailler dans la cité phocéenne le jour. Apparemment cela ne suffit pas à créer d'incontournables solidarités territoriales (photo MN)

Mardi 23 Février 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.