Aquò d'Aqui


            partager partager

Digne sensibilise à nouveau à la culture d'oc


DIGNE. Sensibilisation des publics professionnels alpins à la culture et à la langue d'oc, seconde ! L'an dernier cette initiative du CD04 fut un succès, tant par la qualité des communications que par le nombre de participants.



Février 2018, première journée de sensibilisation...un succès (photo MN)
Février 2018, première journée de sensibilisation...un succès (photo MN)
Pour la seconde année consécutive le Conseil Départemental des Alpes-de-Haute-Provence et l'atelier Canopé organisent une journée de sensibilisation des publics professionnels à divers aspects de la culture régionale.

L'an passé notre journal avait été invité à présenter le travail d'information d'actualité en langue occitane, alors que le Félibrige mettait en valeur les écrivains Bas-Alpins d'expression d'oc...

Cette journée qui accueille autant des étudiants en pédagogie que des professionnels tels les bibliothécaires du Département ou des maîtres d'école, est une occasion d'enrichir connaissances et pratiques, en particulier quand les professionnels ont affaire à un public.

Cette année, la langue d'oc dans la toponymie locale sera abordée par Gérard Tautil, auteur d'un ouvrage de référence sur la commune varoise de Signes.

L'économiste Philippe Langevin mettra lui en relation la culture du territoire et son économie. Signalons qu'il est également directeur de publication d'Aquò d'Aquí.

Spécialisé dans la diffusion de l'écrit, de l'audio et d'autres médias en occitan, l'Espace Occitan de Gap présentera ses ressources. Signalons encore que cet organisme est un partenaire ancien et proche d'Aquò d'Aquí.

On n'oubliera pas non plus que le CD 04 est le seul en Région Provence qui se soit doté d'un schéma de développement de la langue d'oc, et propose diverses actions ainsi planifiées.

Si la journée est d'accès gratuit, il est nécessaire de s'y inscrire.

Jeudi 31 Janvier 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.