Aquò d'Aqui


            partager partager

Les Alpes-de-Haute-Provence avec une langue en partage


DIGNE. Une journée pour évoquer les expériences de partage de la langue d'oc en Haute-Provence et ailleurs.



Michel Neumuller : "un journal pour lire en langue d'oc, mais d'abord pour l'apprendre en s'intéressant  l'actualité régionale ou internationale ( photo CC DR)
Michel Neumuller : "un journal pour lire en langue d'oc, mais d'abord pour l'apprendre en s'intéressant l'actualité régionale ou internationale ( photo CC DR)
Le Département des Alpes-de-Haute-Provence ont défini une politique favorable à la langue d'oc, avec une stratégie de reconquête, tout au long de 2017.

En 2018 voilà que le Conseil Départemental et la Médiathèque départementale mettent en oeuvre ce plan, porté par la Conseillère Départementale, Nathalie Ponce-Gassier.

Avec le Félibrige rappelant le travail prestigieux de ses membres locaux dans la seconde moitié du XIX è siècle, les bailes de revue Verdons, le chargé de mission départemental des Bouches-du-Rhône Patrici Gauthier ou les enseignants de l'Association Occitane scolaire Assoc, les grandes lignes du passé, du présent et de l'avenir possible de notre langue ont été rappelées ou tracées le 31 janvier dernier à l'ESPE de Digne.

Le rédacteur en chef d'Aquò d'Aquí y était aussi invité à brosser l'histoire de ce journal particulier, discutant le développement régional, et mettant la langue régionale au centre de son projet désormais trentenaire.

Vendredi 2 Février 2018
Michel Neumuller





1.Posté par DIGGI le 02/02/2018 18:26
De notar que l'Institut d'Estudis Occitans04-05 estat present a n'aquela jornaa a Dinha. L'IEO 04-05 es engajat despuèi d'annaas amb lo Consèu Despartamentau 04 dins las accions pedagogicas menas dins las escòlas e colègis de las Aups (i'a agut de formacions dins l'ESPE via l'IEO 04-05).

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.