Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

De vaus en cimas amb l’occitan en bocha


AUPS. Michèu Prat convie les marcheurs à l’accompagner pour la septième fois et à quatre reprises en août prochain, dans le Queyras, et les vallées adjacentes. Inscrivez-vous avant le 30 juin.



Une manière originale et agréable de montrer la hauteur de vues de l'occitanisme ? (photo MP DR)
Une manière originale et agréable de montrer la hauteur de vues de l'occitanisme ? (photo MP DR)
«  Planplaniam pas, segur, mas prenèm nòstre temps… » Las escorreguas en montanha de Micheu Prat son pas fachas per batre de recòrds, mai per chaminar de cotria , amb de brave monde qu’a l’enveia de veire lo país de’n aut, e de’n parlar, s’es possible en occitan, sensa ne’n faire una obligacion màger.
 
Après la Chaminaa dels Occitans de las Valaas en 2008, « qu’an chaminats de Coni (Cuneo) a la Vau d'Aran per demandar que nòstra lenga sieie reconeissua, l’idèa m’es vengua.  »
 
Se debana sus dos jorns amb aubergament en gites de montanha, la Chaminaa, en quatre sesilhas dau començament a la fin d’avost. Mas se chau marcar avans lo 30 de junh, per l’organizacion. Costarè gaireben 50€ la jornaa, per manjar, se lotjar…dins de gites ont lo monde pòt parlar la lenga, costat francés, e costat italian, ont anarèn una brija .

Espandir la coneissença de l'occitan dei cimas ai vaus

« Mefi ! que siam en montanha ; alora ges d’espadrilhas mas de chauçaüras per las crèstas e de que se chanjar, segur, sens eissubliar l’impermeable, un gostaron e de que beure ».  Prudéncia !  vau mielhs pas se crear d’empachas e menar ce que chau, pas mai e pas mens.
 
En generau los gropes sarèn de cinc a nòu. Mai s’agís pas de passiar per agachar lo païsatge, sens se questionar sus « los mians de rendre visible lo malhum que fai d’iniciativas per la reconeissença de la lenga occitana ».  Es ce que ditz la charta « Chaminem per Òc ! » Un labèl creat per la Chambra d’ÒC , après l’escorregua granda qu’avián organizaa en 2009.
 
Se, a las cimas, los chaminaires rescontrarèn benlèu ren que de chamoces, un còp tornats dins la vau, li chaurè boijar un pauc per espandir la coneissença de nòstra lenga.

Article adapté en occitan alpin par Laurenç Revest

Jeudi 23 Juin 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.