Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

De vaus en cimas amb l’occitan en bocha


AUPS. Michèu Prat convie les marcheurs à l’accompagner pour la septième fois et à quatre reprises en août prochain, dans le Queyras, et les vallées adjacentes. Inscrivez-vous avant le 30 juin.



Une manière originale et agréable de montrer la hauteur de vues de l'occitanisme ? (photo MP DR)
Une manière originale et agréable de montrer la hauteur de vues de l'occitanisme ? (photo MP DR)
«  Planplaniam pas, segur, mas prenèm nòstre temps… » Las escorreguas en montanha de Micheu Prat son pas fachas per batre de recòrds, mai per chaminar de cotria , amb de brave monde qu’a l’enveia de veire lo país de’n aut, e de’n parlar, s’es possible en occitan, sensa ne’n faire una obligacion màger.
 
Après la Chaminaa dels Occitans de las Valaas en 2008, « qu’an chaminats de Coni (Cuneo) a la Vau d'Aran per demandar que nòstra lenga sieie reconeissua, l’idèa m’es vengua.  »
 
Se debana sus dos jorns amb aubergament en gites de montanha, la Chaminaa, en quatre sesilhas dau començament a la fin d’avost. Mas se chau marcar avans lo 30 de junh, per l’organizacion. Costarè gaireben 50€ la jornaa, per manjar, se lotjar…dins de gites ont lo monde pòt parlar la lenga, costat francés, e costat italian, ont anarèn una brija .

Espandir la coneissença de l'occitan dei cimas ai vaus

« Mefi ! que siam en montanha ; alora ges d’espadrilhas mas de chauçaüras per las crèstas e de que se chanjar, segur, sens eissubliar l’impermeable, un gostaron e de que beure ».  Prudéncia !  vau mielhs pas se crear d’empachas e menar ce que chau, pas mai e pas mens.
 
En generau los gropes sarèn de cinc a nòu. Mai s’agís pas de passiar per agachar lo païsatge, sens se questionar sus « los mians de rendre visible lo malhum que fai d’iniciativas per la reconeissença de la lenga occitana ».  Es ce que ditz la charta « Chaminem per Òc ! » Un labèl creat per la Chambra d’ÒC , après l’escorregua granda qu’avián organizaa en 2009.
 
Se, a las cimas, los chaminaires rescontrarèn benlèu ren que de chamoces, un còp tornats dins la vau, li chaurè boijar un pauc per espandir la coneissença de nòstra lenga.

Article adapté en occitan alpin par Laurenç Revest

Jeudi 23 Juin 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.