Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

De la gratuité et du partage


Notre journal a un coût, ne le proposez pas comme s'il était gratuit et payé par la publicité.



Régulièrement, chers lecteurs, vous nous faites cet honneur de publier les pages de notre mensuel sur vos réseaux sociaux. Aujourd’hui encore telle chanteuse pense faire plaisir en publiant une des pages de notre dernier numéro, qui parle en bien de son disque.

Si vous proposez gratuitement ce qui nous coûte, vous amoindrissez l'effort de nos abonnés

Cela arrive très régulièrement, et souvent. Notre magazine est vu comme un journal gratuit, une sorte de service public à partager.
 
Vraiment cela nous fait honneur.
 
En même temps nos amis perpétuent ainsi l’idée que ce journal ne coute rien. Rien n’est moins vrai.  A l’heure de régler les Urssaf notre trésorière, Pascaline en sait quelque chose ! Il y a des nuits sans sommeil à revoir les comptes.
 
Lors des réunions de l’association éditrice, qui fête ce mois-ci ses trente ans, nous parlons choix éditoriaux, certes. Et puis on rigole bien parfois aussi. Mais une trop grande partie de nos rencontres est consacrée à cette question angoissante : comment payer le prochain numéro ?
 
Chers amis, lestes à partager sans conscientiser, avec vos amis, soyez persuadés de la nécessité de s’abonner et non de profiter gratuitement de ce qui nous coûte tant. Prenez le temps d’y réfléchir : nous avons besoin de votre concours pour poursuivre l’œuvre d’information en occitan de Provence.
 
Aidez-nous en, d’abord nous demandant l’autorisation de publier ainsi ce que notre travail a produit ; puis en accompagnant ce partage d’un texte qui incite à l’abonnement, et qui donne les moyens de le faire.
 
Nous vous les rappelons ici : 25€ (ou plus si soutien)/ un an, à Aquò d’Aquí – Pascaline Barthélemy – La Perle B – 20 bd. Bonniot – 13012 Marseille.
 
Gramaci !

Vendredi 27 Octobre 2017
Aquò d'Aquí



Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.