Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Rompedura

La nouvelle Assemblée Nationale verra entrer les députés RN comme jamais. Une rapide analyse sortie des urnes nous dit partiellement pourquoi : ils sont élus là où les ruraux n'en peuvent mais, là où ont socialement fui les déclassés des villes. Ce que montre ce scrutin c'est que la fracture sociale est aussi territoriale.

Amb la nòva Assemblada Nacionala, es ti que faudrà li vèire lo senhau d’un reviscolament de la gaucha, fòrça (tròp?) diversa, o la confirmacion que l’extrema drecha planta cavilha definitivament dins lo paisatge politic  ? O fins finala aqueleis eleccions aurián fa mòstra que lo desesper sociau assaja de trobar un solucion politica ?








Les articles les plus commentés







            partager partager

De l’alfa e de l’òmega de la ciutat


Les habitants d'une ville doivent pouvoir officiellement co-construire les projets urbains. Faute de quoi, le jeu est fermé, et dangereux : des spéculateurs favorisent une équipe politique qui servira leurs intérêts. Et les conséquences peuvent être dramatiques.



Aperaquí detz mila personas dimècres de sera manifestavan còntre l’incuria dau municipe marselhès que laissa en risc d’espòutir mai que mai d’imòbles dau centre ancian.
Mercredi 14 novembre, appel à une manifestation, légitime mais sévèrement réprimée (photo MN)
Mercredi 14 novembre, appel à une manifestation, légitime mais sévèrement réprimée (photo MN)

Favorisar leis afaires e escobar leis empachaires, aquò's pas una politica

La demanda dei caminaires èra simplissima : demissien dau premier cònsol. Una revendicacien legitima après que siegue desvelat lo nivèu dau problèma e que se debanan l’un après l’autre leis escandòls d’aquela situacien.
 
La responsa publica a l’emocien per lei uech mòrts de l’espòutiment d’un ostalàs carrièra d’Aubanha es incredibla : gas lacrimogèns e cargas policieras còntra lei manifestaires qu’èron pacifics.
 
S’agissiá, amé mai de violencia que d’acostuma d’arribar au mume resultat : laissar faire lo poder, que lo ciutadan a pas de comptar dins lo juec deis actors politics.
 
Es segur pas especialment marselhès. S’es debanat tot parier en Catalonha quand volián votar, au Canada quand leis estudiants volián pas una universitat reservada ai rics. De’n pertot lei poders vòlon que la democracia siegue ren que formala. Plaça ais affaires, ges d’empachaires !
 
Pasmens se desvelan lei rasons dau drama de la carrièra d’Aubanha : de borgès crompèron d’imòbles fa d’ans, e esperan ara que sa desgradacien entraine son avaliment. Per aquò, son lests a ajudar un pauc se fau degalhar la situacien dei quartiers en projèts de « revalorisacien » : d’abitants dau barri de la Plana nos dison que lei bordilhas son pas rebalhadas et qu’es entr’elei que devon s’organisar per aqueu servici public. La plaça Jean Jaurès, au mitan, siguèt laissada sensa ges de policia, ce qu’afavorisèt sa fonccien de parcament de veituras sauvatge….Ara la Comuna es lesta a l’i faire constrencha d’una nòva plaça dins l’espèr de vèire arribar de populaciens mai ricas. E es coma an dich, ponch ! Coma va disiá una aficha : « pòdon pagar vint milliens per destrussir La Plana mai pas un eurò per empachar l’espòutiment d’imòbles carrièra d’Aubanha ».
 
Quand la situacien es tala coma ara e que lei politics semblan elegit còntra sa populacien, benlèu que li a qu’un solet mejan per assanir, es de chanjar lo mai lèu que possible tota una còla qu’a tant resquilhat dins lo garolhàs de l’especulacien. E de faire plaça, mai que tot, an’una politica de co-construccien dei projèts amé leis abitants de sa ciutat.
 
Sei ciutadans devon tornar èstre l’alfa e l’òmega d’una ciutat.

Jeudi 15 Novembre 2018




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Caminada de las Fiertats capitada a Rodés

Laurie Privat a suivi, en y participant, la marche des fiertés de Rodez. Elle témoigne donc de la langue occitane disant la diversité, totalement.

Photo Laurie Privat DR

Lo 21 de mai de 2022 èra marcat sus mon agenda dempuèi un brave moment. Èra lo jorn de la primièra marcha de las fiertats a Rodés, organizada per l’associacion Alertes.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.