Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Dans notre numéro de mai


On y parle beaucoup de musiques, et tout autant de la protection de la nature…comme de la culture provençales.



Notre numéro 305, daté de mai 2018, sera chez nos abonnés vers le 6-8 mai.
Il proposera deux enquêtes essentielles concernant la place de notre langue d’oc et de nos traditions vives au vingt-et-unième siècle : d’une part les raisons de l’engouement pour cet improbable couple, assez unique, d’une flute harmonique et d’un tambour touché, semble-t-il proprement provençal ; d’autre part la possibilité de protéger et promouvoir notre langue régionale comme patrimoine dans les lieux même qui doivent protéger nature et culture, les Parcs Naturels.
 

 

Paiement en ligne sécurisé de votre abonnement

Mais la musique, les musiques, nous intéressent tout autant quand il s’agit de refaire vivre le prestigieux moyen-âge occitan en Provence. Avec le double disque de Flor Enversa, nous abordons pleinement le sujet grâce à la musicienne et musicologue Domitille Vigneron.
 
L’alliage de la musique traditionnelle et de la musique contemporaine à composante électronique nous dit aussi beaucoup sur la souplesse de nos traditions dans l’univers de la création.
 
La Commune de Marseille, dévoilée par les poètes occitans, eux-mêmes mis sous le projecteur par Claudi Barsotti, les réflexions essentielles de Felipe Gardy révélées et commentées par Danièla Julien, nous plongent également dans l’univers du livre d’oc.
 
Et Gérard Phavorin n’est pas en reste dans ce numéro, qui commente tout autant notre dossier sur les Parcs Naturels qu’il nous fait découvrir, en provençal, une cité Maia.
 
Reinat Toscano, Aymeline Recours, Médéric Gasquet-Cyrus, et le photographe Georges Souche nous gratifient également de leurs collaborations.
 
Ce numéro printanier sera chez vous, et les neuf suivants, pour la modique somme de 25€. Que vous pourrez désormais régler en ligne grâce à un paiement sécurisé.

Jeudi 26 Avril 2018
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.