Un projet de Loi pour divorcer le provençal de l'occitan!

Le député maire de Chateaurenard s'est laissé berner par un collectif largement financé par le Conseil Régional, dans le but de légiférer que le blanc est noir, et que la lune est l'astre du jour.

Notre provençal coupé de sa famille, la langue d'Oc, telle que l'a définie Frédéric Mistral dans un fameux dictionnaire qui fait toujours référence ? Mais oui ils l'ont fait ! Ils n'y comprennent tien mais ils l'ont fait.






            partager partager

Dans notre numéro de mai


On y parle beaucoup de musiques, et tout autant de la protection de la nature…comme de la culture provençales.



Notre numéro 305, daté de mai 2018, sera chez nos abonnés vers le 6-8 mai.
Il proposera deux enquêtes essentielles concernant la place de notre langue d’oc et de nos traditions vives au vingt-et-unième siècle : d’une part les raisons de l’engouement pour cet improbable couple, assez unique, d’une flute harmonique et d’un tambour touché, semble-t-il proprement provençal ; d’autre part la possibilité de protéger et promouvoir notre langue régionale comme patrimoine dans les lieux même qui doivent protéger nature et culture, les Parcs Naturels.
 

 

Paiement en ligne sécurisé de votre abonnement

Mais la musique, les musiques, nous intéressent tout autant quand il s’agit de refaire vivre le prestigieux moyen-âge occitan en Provence. Avec le double disque de Flor Enversa, nous abordons pleinement le sujet grâce à la musicienne et musicologue Domitille Vigneron.
 
L’alliage de la musique traditionnelle et de la musique contemporaine à composante électronique nous dit aussi beaucoup sur la souplesse de nos traditions dans l’univers de la création.
 
La Commune de Marseille, dévoilée par les poètes occitans, eux-mêmes mis sous le projecteur par Claudi Barsotti, les réflexions essentielles de Felipe Gardy révélées et commentées par Danièla Julien, nous plongent également dans l’univers du livre d’oc.
 
Et Gérard Phavorin n’est pas en reste dans ce numéro, qui commente tout autant notre dossier sur les Parcs Naturels qu’il nous fait découvrir, en provençal, une cité Maia.
 
Reinat Toscano, Aymeline Recours, Médéric Gasquet-Cyrus, et le photographe Georges Souche nous gratifient également de leurs collaborations.
 
Ce numéro printanier sera chez vous, et les neuf suivants, pour la modique somme de 25€. Que vous pourrez désormais régler en ligne grâce à un paiement sécurisé.

Jeudi 26 Avril 2018
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans notre numéro de mai
Dison que...

Francophonie disqualifiée à tout jamais

Faire du français le phare culturel qu'attendent les défenseurs de la diversité culturelle de par le monde, mais tout en balayant cette diversité dans la société française.

Passons sur les ambitions délirantes du président Macron en ce qui concerne l’avenir de la francophonie. Il envisage de tripler le nombre de locuteurs d’ici 2050 et d’en faire la première langue d’Afrique.
Francophonie disqualifiée à tout jamais


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.