Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Dans l’Aquò d’Aquí de fin d’année...


Notre ultime numéro de 2021 est sous presse. Au sommaire des sujets de société, et cette fois-ci un focus sur l'édition, le tout à 70% en occitan et avec des glossaires pour les apprenants !



Ses abonnés le recevront vers le 15-20 décembre (photo UNE EL DR)
Ses abonnés le recevront vers le 15-20 décembre (photo UNE EL DR)
« Mes élèves partent le vendredi à 16h, après leurs collègues, qui eux n’ont pas choisi l’option langue régionale ! » L’enseignante parmis les cinq que nous avons interrogés entre les Académies de Nice et de Toulouse nous le dit clairement : l’occitan au collège et au lycée, c’est le risque de ne pas manger avec les autres, de partir après tous les autres.

Tueur en série... et avenir de la musique trad au sommaire

Les emplois du temps sont ainsi faits, et la Loi Molac devait changer cet état de fait, mais sans circulaires d’application, « et sans effectifs qui nous donnent du poids » ajoute une autre profe à Montpellier, rien ne bouge. Or, si les conditions pratiques rendent l’option peu attractive, les élèves ne l’adopterons pas… et le principal se demandera pourquoi faire un effort ?
 
Cette enquête n’est pas la seule dans notre numéro de décembre-janvier, qui vient d’être bouclé. Les amateurs de musique trad pourront se questionner avec André Gabriel : comment perpétuer l’enseignement du galoubet-tambourin, emblématique de la Provence, mais qui ne correspond pas aux goûts des amateurs de trad, la danse entrainante, la fanfarre de rue, la boulegadisse…
 
Dans un autre registre Sarà Laurens continue de déployer pour vous les recoins cachés de l’âme humaine. Mais qu’est-ce qui anime le tueur en série dit « Le Grêlé » ? Parfois rendu à son humanité, il disparaitra des radars jusqu’à ce que l’ADN le trahisse.
 
Bien sûr à l’approche de Noël nous voici sollicités fortement par éditeurs de livres et disques. Nous faisons au mieux et vous proposons de nombreuses pages, dont celle de notre partenaire historique, l’Espaci Occitan des Alpes, n’hésitez pas à abuser de leur site internet !
 
Et puis, et puis… vous vous souvenez des mots du populaire et talentueux Francis Cabrel, l’an passé ? « Des gens se battent pour faire vivre la langue occitane et je me tiendrai à leurs côtés ».
Et bien il s’y tient, en effet. Nous vous expliquons comment et pourquoi.
 
N’oubliez pas de vous abonner, de vous réabonner (le numéro de fin d’abonnement figure sur la page blanche de l’adresse quand vous recevez Aquò d’Aquí). Votre courrier des lecteurs dit assez combien vous appréciez votre revue mensuelle, et ce mois ci au niçois, au provençal, à l’alpin d’oc et au languedocien, elle vous propose aussi du gascon ; merci à l’équipe qui nous y a aidé !
 
Et bien entendu, notre occitan, soit environ 70 % du magazine, vous le lirez aussi en graphie mistralienne, à qui nous réservons une belle part chaque mois.
 

Bonnes fêtes !

Dans ce numéro Reinat Toscano s'intéresse à la traduction en italien d'un désormais classique occitan du roman policier
Dans ce numéro Reinat Toscano s'intéresse à la traduction en italien d'un désormais classique occitan du roman policier


Mardi 7 Décembre 2021
Aquò d'Aquí




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.