Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Dans l'Aquò d'Aquí de février : notre langue est autochtone


Le droit international le dit clairement, mais pas l'Etat en France. Or, la langue autochtone est défendue par l'ONU au nom de la lutte contre la discrimination. Les lignes doivent bouger !



Non ! Le droit n’est pas forcément austère ni aride. Il peut être présenté de manière dynamique et, surtout, voir mis en lumière ces rapports avec le politique.

 


Une langue autochtone, parfaitement !

C’est ainsi que dans l’Aquò d’Aquí de février nous pouvons, pièces en mains, vous montrer que l’État, en France, ne fait pas ce qu’il faut pour protéger et promouvoir ses langues minoritaires…. Et nous montrons aussi que ce terme est obsolète.

 

Il nous faut parler désormais, à propos de l’occitan, et de l’ensemble de nos langues régionales dans l’Hexagone, de « langue autochtone ». Car l’ONU, qui entame officiellement une décennie pour leur défense, en donne une définition qui correspond bien aux langues vernaculaires de France. Or, la notion de langues autochtones est liée à celle de discrimination. Et cela devient une affaire hautement politique en France !

 

Nous laisserons à nos lecteurs abonnés le plaisir d’aiguiser ainsi leur argumentaire avec une pierre à aiguiser symbolique : les divers traités, déclarations, etc. des Nations Unies et des divers Etats européens qui ne jouent pas à l’autruche en la matière. Et puis, nous leur ferons aussi découvrir les particularités de la langue des Cris du Canada, qui ne connaît ni féminin ni masculin… A eux, le débat sur l’écriture épicène et inclusive doit sembler bien exotique… Les Cris sont 300 000, vivant sur près de 3000 km entre Québec et Rocheuses. Et la proximité d’avec l’anglais triomphant et le français militant n’aide pas à la survie de leur langue à l’imaginaire précieux. Or, certains jeunes résistent… avec les outils de la modernité.


Grandes sœurs et grands frères de l'occitanisme

Dossier du mois : l'occitan est une langue autochtone, en France discriminée par l'Etat
Dossier du mois : l'occitan est une langue autochtone, en France discriminée par l'Etat

Ah ! Janvier, quel mois cruel. Les disparitions se sont multipliées dans l’occitanisme militant. Nous évoquons largement ces amis, qui ont défriché le terrain sur lequel nous nous battons toujours. Etablir la biographie en détail de tous, nous ne l’aurions pu, sauf à consacrer ce numéro aux nécrologies. Alors, nous vous parlerons d’elles et d’eux au fil des mois, commençant par Anne-Marie Poggio, qui a travaillé durant un demi siècle au maintien de notre langue occitane en Provence, mais pas que…

 

Enfin, dans ce numéro marqué comme d’habitude par un intérêt profond aux questions de société, nous vous parlerons… de vous, de votre solidarité exprimée. Deux pages vous sont consacrées : pour dire vos dons, vos courriers, vos critiques, vos suggestions.

 

Car c’est un fait, les lecteurs d’Aquò d’Aquí écrivent, et même beaucoup, à leur journal. Ainsi, à l’heure où l’on s’étripe sur les réseaux sociaux entre inconnus, eux se font une obligation d’être posés et positifs. Et, vous le verrez, nous tenons compte de ce qui se joue dans ces échanges féconds.

 


Et puis vous y lirez aussi, et avec 70 % d’occitan dans ses variétés, toujours avec un glossaire et des entrées en français, des articles sur un tueur en série, le cinéma de JJ Beinex, une explication du vaccin ARN et des enjeux de santé qui lui sont liés, des présentations critiques littéraires d’oc, vous ferez connaissance avec des expressions marseillaises venues de l’occitan, et notre sommaire comporte encore de nombreuses surprises.

Abonnez-vous vite pour recevoir ce numéro.

Entre autres sujets de société, une chronique scientifique consacrée à ces vaccins ARN qui font polémique.
Entre autres sujets de société, une chronique scientifique consacrée à ces vaccins ARN qui font polémique.

Vendredi 28 Janvier 2022
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.