Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Dans ce numéro d'avril du mensuel Aquò d'Aquí


Notre magasine sera chez ses abonnés vers le dix avril, avec de nombreux sujets traités en occitan et français. Vous vous abonnez à votre tour ?



Sergi Bec c’était une voix, espérant et désespérée : l’homme qui criait après l’injuste finitude de la vie, espérait s’en sauver par l’amour.

 

Cette double ligne traverse toute l’œuvre du poète d’Apt, et nous citons abondamment ses textes au fil du temps, alors qu’Eliana Tourtet, elle, évoque l’homme, rencontré au cours d’un reportage voici dix ans.

 

Dans ce numéro d'avril du mensuel Aquò d'Aquí

Dans ce numéro d’avril, que nos abonnés recevront avant le 10 du mois, nous examinons aussi cette affaire qui a focalisé toute la France sur Marseille, ou plutôt sur les Marseillais. Dans le contexte d’une épidémie que l’Etat a toujours peiné à contrôler, durant laquelle beaucoup ont parlé, sans que personne n’ait raison, les quelques 6000 personnes qui fin mars ont voulu sacrifier en plein air à la tradition du carnaval, sont elles les abominables vecteurs d’une relance de la maladie ?

 

Ah! vous vous doutez bien de notre réponse. Mais nous la développons dans ce journal de printemps sous différentes formes : billet, photos, et ce très clair dessin de Phavorin, don’t vous aurez ici la primeur : eh! Oui, le gouvernement a laissé filer des centaines de milliers de Parisiens par tout le territoire, qu’ils soient ou non “cas contact”, mais ce sont les joyeux Marseillais fêtant Carnaval en plein air qu’il s’agit de pointer du doigt, deux jours seulement après le grand exode de l’Ile-de-France.

 

Nos lecteurs savent combien nous importe le thème de la biodiversité. Le mois dernier nous vous parlions d’une espèce arrivant chez nous, le chacal doré. Ce mois-ci nous parlerons du frelon asiatique, cet envahisseur tueur d’abeilles. Mais que faire ? Piéger ? Oui, nous répondent des apiculteurs, qui ont réussi à susciter l’action solidaire de centaines de concitoyens.

 

Felip Martel nous ramène cent-cinquante ans en arrière dans cette chronique historique que vous plébiscitez. En parlant de plébiscite, le dernier tenté par Napoléon III précède de pas même un an la guerre franco-prussienne qui fera sombrer l’Empire, entrainant la Commune… oui, mais laquelle ? On ne vous parle que de celle de Paris, clairement importante. Pour autant Marseille a également connu ses heures révolutionnaires.

 

Dans ce numéro nous vous inviterons aussi à prendre connaissance des ouvrages qui nous ont intéressé : sur l’inceste, la vie en marge, les suites de la révolte provençale et républicaine de 1851…

Dans ce numéro d'avril du mensuel Aquò d'Aquí

Nous vous invitons à rejoindre nos abonnés. Le prix est modeste, le résultat l’est bien moins puisqu’il s’agit de développer la presse d’actualité en langue d’oc. Et ma foi, vous êtes de plus en plus nombreux à la vouloir telle quelle.

 

Merci


Mardi 30 Mars 2021
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.