Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Crozada d’Uei prepara son quatren opus


A nouveau Patrick Hutchinson concocte une mise en perspective de la croisade contre les Albigeois : raconter les méfaits de la croisade lui permet d’évoquer les atteintes aux libertés que nous subissons.



Patrick Hutchinson poursuit son projet au long cours : faire l'écho du totalitarisme de l'Inquisition au XXI è siècle. Pour ce quatrième opus il nous fait découvrir un personnage qui sait dire "non"! (photo MN)
Patrick Hutchinson poursuit son projet au long cours : faire l'écho du totalitarisme de l'Inquisition au XXI è siècle. Pour ce quatrième opus il nous fait découvrir un personnage qui sait dire "non"! (photo MN)
Lo dramaturge Patrick Hutchinson prepara a l’ora d’ara lo quatren opus de sa Crozada d’Uei, la saga endraiada fa nòuv ans per dire la crosada de còntra leis Albigés, am’un ressòn sistematic ai problematicas de la societat d’ara.
 
« La Cançon de la Crosada, qu’èra lo supòrt de tot lo projèt, s’arrèsta après lo sèti de Tolosa, perqué li a plus degun per ne’n finançar la redaccion. Mai pòdi poar dins lo fons de sirventés que s’escrivèron puei » que nos ditz a z’Ais.
 
Per aqueu quatren espectacle, que veirem benlèu en 2020, Patrick Hutchinson a chausit de parlar dau Franciscan Bernat Delicieux. L’òme acampava lei maucontents dau sistèma totalitari de l’Inquisicion, en particulier dins l’Albigés. En 1303 lo Rèi de França Felip Le Bel li donava rason.

« Es interessant que Bernat Delicieux provava au Rèi, sus pèças, que lei registres de l’Inquisicion èran plen de faus documents, qu’inventavan de perfiechs catars unicament per implicar de monde e li raubar tèrras e fortuna ». Un ressòn ancian dau debat actuau sus l’invencion dau catarisme per de marridei rasons.
 
Après ? Patrick Hutchinson saup pas. Parlar de l’eresia reformada ? De vèire…

Mardi 28 Mai 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.