Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Concours de ciotadines…à La Ciotat


Ces poésies formées sur la base du nom de la ville portuaire, concourront le 6 avril prochain.



Frédéric Ganga (photo XDR)
Frédéric Ganga (photo XDR)
Frédéric Ganga est bien parti pour organiser le premier concours de ciotadinas, de petits acrostiches de huit vers dont la seule règle est que chaque vers doit commencer par une des lettres composant le nom de la ville : L-A-C-I-O-T-A-T ;
 
Nous venons d’en créer un, parfaitement absurde, pour la bonne compréhension de nos lecteurs :
 
Leis estorneus
Auràn pron de
Carchòflas e
Intraràn sens
Ortolalha nimai
Tafanhon, qu’esperaràn
Ambe vòlha que
Tatou acaba de cantar
 
Le poète qui se dit « Montmartrois ciotaden » organise le concours pour le 6 avril 2013, les bulletins d’inscriptions devant, eux, lui parvenir pour le 23 mars. Soit en écrivant àciotadine@voila.fr  , soit à  Association Zygo    12, avenue du maréchal Gallieni 13 600 La Ciotat.
 
Le concours est ouvert à la langue d’Oc, et les concurrents écriront dans la graphie qui leur plaît. Les prix seront remis le jour même à la bibliothèque municipale.

Samedi 2 Février 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.