Quarante ans après les Calandretas toujours vives

Le mouvement enseigne en occitan, avec les méthodes Freinet. Il ouvre les portes des écoles languedociennes ce samedi, et nous isolons deux établissements que vous pourriez aider à remplir leur mission.

Donnait-on cher de la peau de l'enseignement d'immersion en occitan, en 1979, quand le mouvement des Calandretas est né ?
Quarante ans après les Calandretas toujours vives






            partager partager

Charradòcadissas libératrices de parole en òc

La Seyne


Ces soirées conviviales permettent notamment de progresser dans la pratique de la langue régionale.



"Leis aprentis an pas agut crenta de legir de tèxtes" nous dit Etienne Berrus, au sortir de la " Charradòcadissa " qui a réuni 35 personnes à la Maison du Patrimoine de La Seyne (83) vendredi 9 novembre 2012.

C'est une des vertus de ces soirées qu'organise régulièrement le Cèucle Occitan de La Seina, elles libèrent la parole en occitan-provençal. On ose se lancer, et ainsi on progresse dans la pratique de l'occitan, tout en renouvelant les liens amicaux dans l'association et la cité. 

Initiées voici deux ans, ces soirées permettent un partage de savoirs : historiettes locales, humour, toponymie, tout y passe, il s'agissait d'abord de voir l'occitan dans le français local, puis de transmettre tout simplement en langue régionale. 

Pari réussi sur la durée, puisqu'il y a une demande locale, et que - les discussions de notre profil facebook l'attestent - d'autres, ailleurs, commencent à se dire que l'initiative est suffisamment populaire et facile à mettre en oeuvre pour qu'elle fasse florés. 
On se lève, on se lance, et toujours en provençal, la conversation rebondit (photo Etienne Berrus)
On se lève, on se lance, et toujours en provençal, la conversation rebondit (photo Etienne Berrus)

Dimanche 11 Novembre 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

« Bono annado… »

…bèn acoumpagnado ! » C’est-à-dire avec de bons amis ?…ou plutôt qu’elle vous procure longue vie ? Nos vieilles expressions sont peut-être à double sens. Fouillons, fouillons…

« Bono annado… »
Avèn coustumo de nous souveta bèn ritualamen à la debuto de chasco annado uno « Bono annado, (bèn) granado e (bèn) acoumpagnado ! ». Quant de cop l’avèn emplegado, aquesto espressioun, subretout iéu à moun age, e d’un biais tout machinau…


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.