Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Chantié dóu Museon Arlaten, lou retour…


ARLES. Après sept ans de mise en sommeil pour raisons architecturales, le projet est relancé. Le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône y investit 22,5 M€ pour une réouverture en 2019. Il avait été créé avec le Prix Nobel reçu par Frédéric Mistral en 1904 et présente des collections d’ethnographie provençale.



20 septembre 2015, la présidente du CG13 Martine Vassal annonce qu'elle a décidé de financer les travaux du Museon. Fin des incertitudes (photo MN)
20 septembre 2015, la présidente du CG13 Martine Vassal annonce qu'elle a décidé de financer les travaux du Museon. Fin des incertitudes (photo MN)
Porto barrado pèr causo de chantié despièi 2009, lou Museon Arlaten devrié li durbi soulamen en 2019, es a dire après dès an… sènso chantié.
 
Aquéu fuguè derroumpu tre lou coumençamen, à la demando de l’Architèite di Bastimen de Franço. L’ oustau noble ounte fuguè crea emé l’argènt dóu prèmi Nobel de literaturo recebu pèr Frederi Mistral en 1904, es classa, e lou proujèt de l’agènci d’architèite nantés Tetrarc li agradè pas à l’Architèite, bord que l’emplé de vitre d’en pertout ié semblavo pas acourdable emé la qualita dóu relarg apara dóu cèntre d’Arle.
 
A mesuro que lou tèms avançavo e que lis eleicioun despartamentalo aprouchavon, la perspeitivo dóu chantié de renouvacioun s’aliunchavo. Un cop elegido la novo majourita de drecho e dóu cèntre, la presidènto Martino Vassal s’es douna mai d’un an per chifra se falié reviscoula lou museon o noun.
 
Lou 20 de setèmbre 2015 decidiguè publicamen, fin finalo, de ié counsacra 22,5 milioun d’€urò. A la fin d’óutobre lou chantié desmarrara, per dous an.
 
Pièi sera tèms de plaçar li 25 000 pèço de touto meno segoun l’ordre de presentacioun d’aquéli couleicioun, que soun, aro, en pleno renouvacioun au Cerco (Centre d’Estùdi de Renouvacioun e de Counservacioun dis Obro) ounte d’espert li sauvon di chiroun e àutri móusiduro.

La lengo nosto pèr testimounia mai pas pèr vesita

Lou nouvèu Museon presentara si couleicioun en francés, segur, e, se lou prouvençau s’i poudra entèndre, sera pas lengo de vesito, mai lengo testimòni « presènto un pau d’en pertout, emé de pous sounore, » nous dis un respounsable dóu Museon,  « o estènt que se poudra entèndre souto lou casco audiò à quàuquis estacioun, ounte lou mounde poudra, pèr eisèmple, escouta de tèste de Mistral ».
 
En particulié, dins la salo counsacrado au Felibrige, sera poussible de legi de tèste despièi l’age mejan jusqu’à l’epoco mouderno, en mai que d’uno lengo roumano, que se poudran coume acò coumpara.
 
D’escrivan de lengo d’o de tóuti li tèms seran presenta i vesitaire, e l’escenougrafìo proumes de durbi larg lou ventau, de l’age mejan a nosto epoco.
Le Museon Arlaten en 2004, cinq ans avant le dévoilement du projet, douze avant la relance des travaux, quinze avant la réouverture ? (photo MN)
Le Museon Arlaten en 2004, cinq ans avant le dévoilement du projet, douze avant la relance des travaux, quinze avant la réouverture ? (photo MN)

Mardi 18 Octobre 2016
Michel Neumuller





1.Posté par Martin le 19/10/2016 19:46
Aquò es una vergonha se la lenga nòstra es pas que lenga de testimoniatge. Lo "minimum" es que los comentaris sián bilingues. Mistral voliá servar las aisinas E la lenga !
Degun a pas demandat son vejaire als Provençals ?

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.