Aquò d'Aqui


            partager partager

Belèn espausa a s'Ai


AIX-EN-PROVENCE. L'exposition de crèches dans les lieux publics est désormais tout à fait permise quand elle ne donne pas lieu à prosélytisme religieux. Et celle d'Aix déploie l'éventail des vieux métiers, allez y !



Tous les après-midi, avec des toiles sur le même thème, entrée gratuite, y compris les jours fériés (photo XDR)
Tous les après-midi, avec des toiles sur le même thème, entrée gratuite, y compris les jours fériés (photo XDR)
Aro que lo Counsèu d'Estat a soutalignat l'an passa qu'un belen poudié èstre mostra dins un liue publi senso prouselitismo, lou brave mounde poudra senso nuanço proufiecha d'aquelo partido tant essencialo de nouastro culturo. 

Em'aco touti lis après dinnado de decembre a l'Oustau de Prouvènço la tradiciounalo crècho de la ciéuta d'Ais sera espausado, tre lo 6/12 (Pargue Jourdan, avengudo J Ferry, a s'Ai). E tambèn li jour festiu. Intrado a gratis.

Per avè d'eisplicacioun, demanda a M Hugues, tel. 04 42 64 46 05 e bernard.hugues3@wanadoo.fr

 


Jeudi 7 Novembre 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.