Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Au balèti du Roc de Bouc


BOUC-BEL-AIR. Point d'orgue de cette association trentenaire, le balèti traditionnel aura lieu ce samedi, salle des Terres Blanches.



L'édition 2017, celle du trentenaire, avait eu beaucoup de succès (photo MN)
L'édition 2017, celle du trentenaire, avait eu beaucoup de succès (photo MN)
Le traditionnel balèti du Ròc de Boc, à Bouc-Bel-Air, salle des Terres Blanches, aura lieu le samedi 16 mars cette année. Dès 20h30 la vaste salle de danse ouvrira ses portes, et peu après les groupes Et Traderidera puis Class Trad, animeront la soirée, qui devrait se prolonger jusqu’après minuit. Régulièrement deux cents amateurs ou plus viennent dérouiller leurs chevilles dans la commune d’entre Aix et Marseille. Mais ils viennent aussi se restaurer : tartes salées ou sucrées et différents mets les attendent. Les membres de l’association ont fait chauffer les fourneaux et mis beaucoup de bon goût dans ces parts qui financeront largement ensuite les activités de l’association cinquantenaire.

Si la commune accueille un cours de provençal depuis cinquante ans au moins, le Roc de Bouc, lui, a été créé dans les années 1980 par un directeur d’école, parti ensuite à Toulouse. Nicole Galliano a pris la suite, et organise la vie de l’association avec bienveillance, et quelques amis. Le cours de danses trads en est le point fort, le cours de langue d’oc l’autre activité phare.


Le cours de provençal est proposé, lui, tous les jeudis soirs à partir de 20h30 à La Bastide de Bouc-Bel-Air. Il a été, par le passé, assuré par deux personnalités attachantes : les deux Joan, Guéricolas d’abord, Saubrement ensuite, avec Eliana Brémond.
 
L’autre activité phare se pratique avec les pieds ! Le cours de danses trads attire de nombreux amateurs, deux lundis par mois au même endroit.

Jeudi 14 Mars 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.