Supprimez l’article 2 !

Les Corses en fin 2017, se sont majoritairement prononcés pour l’exercice de leurs droits linguistiques. Une majorité qui ne compte pas pour le président de la République, en visite dans l’Île.

« Dans la République française, il y a une langue officielle, le français » sera probablement la phrase à retenir du discours final du président Emmanuel Macron, à l’issue d’un court séjour officiel en Corse.






            partager partager

Aquò d'Aquí de juin entre émotions et raison


Le numéro de juin est sous presse. N'attendez pas, abonnez vous, recevez nos contenus exclusifs, et aidez la presse d'actualité à imposer l'occitan comme langue de la normalité provençale, niçoise et alpine.



Abonnez-vous dès aujourd'hui, vous le recevrez début juin
Abonnez-vous dès aujourd'hui, vous le recevrez début juin
Notre numéro daté de juin 2017 est un numéro à enjeu très fort. En effet, près du tiers de nos abonnés le sont depuis juin 2016, il y a un an. Alors, la situation d'Aquò d'Aquí était critique. En s'abonnant ils ont sauvé la presse d'actualité en provençal, gavot et niçois. 

Et l'enjeu c'est désormais qu'ils acceptent de renouveler cet abonnement, afin de conforter l'avenir de cette information, professionnelle, en langue régionale. Ils détiennent la clé de notre avenir.

Pourquoi ne pas les rejoindre et participer vous aussi à cette oeuvre de promotion de la diversité culturelle, tout en vous faisant plaisir avec nos articles et entretiens, en français comme en occitan, écrit dans ses deux graphies ?

Calandretas, écologie du bois, écrivaine universelle, éditeur impliqué, et journalistes trans'humant aimeraient arriver jusque dans votre boîte à lettres...

Dans ce numéro de juin, nous vous promettons de l'émotion et de la raison.

De l'émotion, du genre de celles-que procurent des écrivains sensibles. Or, pas la peine de se le cacher, nous étions séduits par l'oeuvre de Danièla Jullien, nous le sommes désormais par sa personnalité. A cette rencontre, à l'exploration de ses romans, et à son éditeur, l'excellent Aucèu Libre, nous consacrons quatre pages pleines. 

De l'émotion qui nous étreint aussi à Gap, avec les élèves, les enseignants et les parents de la Calandreta, l'école en occitan par immersion. Qu'y fait-on? avec qui? qu'en pensent les parents ? Mais aussi comment se sortir du mauvais pas dans lequel la baisse drastique des aides régionales a mis cette école associative?

L'émotion que procure la musique, elle, vous touchera en imaginant les vielles un tantinet électrisées de duo Tournicoton Electrad'Òc...Mais si, vous les aviez forcément entendu, dans un balèti, ces dernières années. Et bien là vous saurez leurs raisons.

Andrieu Abbe vous emmènera avec lui entre Roquebrune et l'Italie. Mettez vos pas dans les siens, et transhumez, vous aussi, avec des centaines de moutons. Et puis intéressez vous aussi à cet aspect méconnu de la culture de Haute-Provence, celle des mineurs de fond. Pèire Bonnet vous emmène à 500 m de profondeur et à soixante-dix ans en arrière, quand la mine de Saint-Maime ferme définitivement ses portes, mais laisse des traces dans les mémoires comme dans le paysage.

Et puis la raison! Celle qui devrait enfin saisir les décideurs régionaux, s'ils s'intéressent au dossier que nous consacrons à la Calandreta de Gap. Ce mouvement éducatif né en 1979 a essaimé ses écoles en immersion partout en Occitanie. En Provence prospère celle d'Orange, et à Gap s'envole celle des Alpes. Mais que de difficultés, derrière la bonne humeur de ces élèves qui nous parlent dans la langue du pays et deviendront d'excellents polyglottes! La Région Provence Alpes Cote d'Azur, en coupant en deux la subvention de ces écoles, les prive de cour de récréation. Est-ce concevable de faire pâtir des enfants des nouvelles préférences associatives que M. Estrosi s'était faites durant sa campagne électorale ? En tout cas, notre dossier vous y invite : entrez avec nous dans la Calandreta, quelques maîtresses, parents et élèves souhaitent vous explique ce qu'ils y font.

A Gardanne, la Centrale au Bois d'Uniper n'en finit plus de finaiiser les essais de son groupe de production électrique. Elle devrait consommer 800 000 tonnes de bois par an pour mettre la Provence à l'abri des chutes de tension...Mais elle en crée, des tensions, juridiques ces temps-ci. Le Tribunal Administratif pourrait demander à la société de refaire son enquête d'utilité publique, pour cause d'étroitesse...Ah ! surtout ne ratez pas le regard du dessinateur Gérard Phavorin à ce sujet...Il est féroce, mais voit bien où se situe le problème.

Médéric Gasquet-Cyrus fait l'âne, de son côté, rien que pour vous...Et Sarà Laurens, elle, les réformes de l'enseignement la font tourner en bourrique. Elle n'est pas la seule! Reinat Toscano vous convie aussi à un moment de détente, crayon en mains.

Enfin, sans vouloir insister, n'oubliez pas...Certes, l'information que vous trouvez sur ce site web est gratuite. Elle n'en a pas moins un coût : l'imprimeur, le salaire du journaliste, les mille frais d'une entreprise, fut-elle associative. Pour participer de cette émotion, mettez-y un peu de raison, nous avons besoin de votre abonnement, votre magasine vous proposera ainsi ses contenus originaux, et vous assurerez la soutenabilité d'un projet rédactionnel qui fait largement appel à cette langue qui ne veut pas mourir, celle de votre région, la votre.

Jeudi 25 Mai 2017
Aquò d'Aquí




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Lo batèu de pèira

Le pédagogue Jòrgi Gròs, grand passeur de la langue occitane, fut un passionné du voyage. Mais le plus beau fut le voyage immobile que cet enraciné imagina depuis la maison familiale nîmoise. Il nous a quitté en février, à 95 ans, et son élève Sarà Laurens lui rend hommage pour Aquò d'Aquí


Deviá de segur arribar un jorn. Mai per ieu, au lendeman de sa mòrt, èra pas encara realitat, me siáu dicha lo lendeman. Lo Jòrgi Gròs moriguèt aier. Lo Jòrgi Gròs moriguèt aier. Lo Jòrgi Gròs... Benlèu que se me lo tòrni dire de lònga, dins ma tèsta, la vertat crudèla e absoluda se farà fin finala. 
Lo batèu de pèira


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.