Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Aquò d'Aquí au CDI des collèges et lycées ?


Le mensuel Aquò d'Aquí compte sur les enseignants d'occitan-langue d'oc pour poursuivre son action envers tous les publics, notamment scolaires. Pour cela demander à son CDI de s'y abonner est une aide précieuse à la presse d'expression occitane, et un soutien aux enseignements eux-mêmes.



Chaque mois dans le mensuel Aquò d'Aquí, les collégiens s'en emparaient tout de suite lors des animations scolaires
Chaque mois dans le mensuel Aquò d'Aquí, les collégiens s'en emparaient tout de suite lors des animations scolaires
Depuis qu'en 2006 notre directeur de publication, plus tard élu président de l'IEO, en a exprimé le souhait, Aquò d'Aquí a commencé à réaliser articles voire pages entières, consacrées à l'utilisation en cours d'occitan-langue d'oc. Pierre Brechet souhaitait alors pouvoir parler des voiliers, dans le cadre d'un projet scolaire. 

Puis, de 2010 à 2018 notre rédacteur en chef a accompagné une demi-douzaine de professeurs d'occitan-langue d'oc des collèges des Bouches-du-Rhône, dans le cadre d'une mise à disposition d'animations impulsées par le Conseil Général. Thèmes de l'eau durable, de la randonnée, de l'aviation civile, des manades de Camargue, de l'avifaune, des courses camarguaises, du théâtre en langue régionale, de l'histoire de Marseille, etc. les articles ont été publiés à l'occasion d'une sortie scolaire, de projets pédagogiques, autant de supports pour les années suivantes ...

 

Contenus ludiques plébiscités y compris par des collégiens

L'une des quarante chroniques botaniques de bien être rédigées par Florence Faure-Brac
L'une des quarante chroniques botaniques de bien être rédigées par Florence Faure-Brac
En parallèle le journal mensuel proposait et propose toujours des contenus ludiques. Ainsi des Mòts mesclats de Reinat, qui ont toujours un grand succès auprès des collégiens. Nous les avons vu littéralement sauter dessus... et ils trouvent en un rien de temps les solutions, prenant ainsi confiance en eux. Il est à noter que ces mots mêlés sur des thèmes précis : le sport, les textiles, etc. rédigés en niçois par un professeur de lycée, sont maniés sans problèmes par des adolescents qui apprennent le provençal et le languedocien. Une excellente manière de prendre conscience de l'intercompréhension dialectale de l'occitan.

Après avoir publié durant plus de trois ans des pages dédiées au végétal utile gràce à la botaniste Florença Faure-Brac sous forme très illustrée avec glossaire, là aussi utilisées par des enseignants languedociens comme provençaux, Aquò d'Aquí propose, avec le Ceucle Occitan de La Sanha (83) des pages de confection de jeux traditionnels. Si celles ci sont plutôt destinées à des écoles élémentaires, elles constituent aussi de bonnes opportunités pour les enseignants des collèges.

A l'écoute des enseignants d'oc, nous sollicitons leurs explications et leurs suggestions

Régulièrement des jeux, ici celui des 7 erreurs, sont proposés aux lecteurs.
Régulièrement des jeux, ici celui des 7 erreurs, sont proposés aux lecteurs.
Et ainsi de suite... au lycée, où la palette de sujets abordés, toujours avec glossaires et entrées en français des articles rédigés en occitan de toutes variétés, convient à la plupart des enseignants. Le Cirdoc ne s'y trompe pas, qui commande nos journaux à l'occasion de la Semaine de la Presse.

Si plusieurs Centres de Documentation et d'Information des collèges et lycées des Bouches-du-Rhône se sont abonnés à Aquò d'Aquí, des critiques sont néanmoins reçues par notre journal de la part d'enseignants.

Le plus souvent elles sont constructives. "Voilà de quoi, moi, j'aurais besoin dans le cadre de mes cours" nous dit-on ; "nous souhaitons voir publiés des portraits de jeunes auxquels nos élèves pourraient s'identifier et considérer la langue d'oc comme plus proche de leurs préoccupations", lit-on aussi.  Notre rédacteur en chef sollicite leurs conseils, et le plus souvent les enseignants les dispensent volontiers. Un système gagnant-gagnant de coopération bien comprise.

Les enseignants que nous sollicitons pour conseil jouent donc un rôle déterminant pour l'Avenir d'Aquò d'Aquí. Il arrive cependant que des enseignants affectent de penser que notre mensuel n'a pas sa place dans les CDI des collèges, d'autant moins que les budgets de ceux-ci sont contraints. 

C'est certainement une réalité. Mais nous répondons que ces mêmes CDI accueillent des périodiques de langue française faits pour informer des adultes, et qu'il n'y a aucune raison de ne pas mobiliser ces budgets pour que les collégiens, au CDI, aient le sentiment que la langue occitane apprise s'imprime aussi sur des journaux d'informations. Le prix très modique de notre abonnement, voulu ainsi au prix de sacrifices permanents, devrait être mis en rapport, selon cet argument budgétaire, avec celui des revues francophones, deux à trois fois plus chères.

Et pourquoi le budget d'un CDI devrait-il être mobilisé pour les seules publications en français, plus chères qu'Aquò d'Aquí ?

La première publication d'une chronique de fabrication de jouets traditionnels en collaboration avec le Ceucle Occitan de La Sanha (83)
La première publication d'une chronique de fabrication de jouets traditionnels en collaboration avec le Ceucle Occitan de La Sanha (83)
En tout état de cause, nous le signalons à l'attention des professeur-e-s d'occitan qui ne nous connaissent pas vraiment encore, vous pouvez nous écrire, suggérer, et demander un numéro qui vous sera adressé gracieusement.

Nous le répétons, l'abonnement par les CDI des établissements scolaires, s'ils profiteront à vos enseignements et conforteront votre crédibilité auprès des élèves, et de l'administration scolaire, permettra aussi à notre journal de poursuivre son action, entamée en 1987, auprès de tous les publics désireux de s'informer en langue occitane et de se réapproprier leur langue.

Lire aussi : Vous abonnez Aquò d’Aquí a vos centres de documentation scolaire ?

Vendredi 4 Novembre 2022
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.