Un projet de Loi pour divorcer le provençal de l'occitan!

Le député maire de Chateaurenard s'est laissé berner par un collectif largement financé par le Conseil Régional, dans le but de légiférer que le blanc est noir, et que la lune est l'astre du jour.

Notre provençal coupé de sa famille, la langue d'Oc, telle que l'a définie Frédéric Mistral dans un fameux dictionnaire qui fait toujours référence ? Mais oui ils l'ont fait ! Ils n'y comprennent tien mais ils l'ont fait.






            partager partager

Aquò d'Aquí a besoin de ses lecteurs


Notre dernier numéro, dense et fourni, sera chez ses abonnés dans quelques jours, mais si vous vous abonniez? Nous en avons un besoin absolu.



Notre magasine mensuel comporte environ deux tiers de contenus ne figurant pas sur notre site internet. Les grands reportages, les enquêtes fouillées, en français comme en langue régionale, y sont valorisés pour nos abonnés.

En les rejoignant vous contribuerez à la vie et à l'avenir de la presse d'actualité et de réflexion en occitan de Provence, des Alpes et de Nice.

L'abonnement de 25€ pour dix numéros, mais vous pouvez donner plus - nous permet de maintenir une trésorerie propre à assumer le salaire de notre salarié, payer les Urssaf, l'imprimeur et les mille frais que génère ce type d'entreprise.

Avec elle, le droit des Provençaux à utiliser leur langue régionale n'est plus théorique, il est réel, nous contribuons à maintenir vive notre langue régionale, et à créer une communauté de gens qui l'utilisent pour faire vivre notre démocratie régionale.

Rejoignez-les maintenant, sautez le pas!

25€ pour faire vivre votre culture...

Jeudi 5 Avril 2018
Michel Neumuller


Tags : Aquo d'Aqui


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí a besoin de ses lecteurs
Dison que...

Francophonie disqualifiée à tout jamais

Faire du français le phare culturel qu'attendent les défenseurs de la diversité culturelle de par le monde, mais tout en balayant cette diversité dans la société française.

Passons sur les ambitions délirantes du président Macron en ce qui concerne l’avenir de la francophonie. Il envisage de tripler le nombre de locuteurs d’ici 2050 et d’en faire la première langue d’Afrique.
Francophonie disqualifiée à tout jamais


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.