Supprimez l’article 2 !

Les Corses en fin 2017, se sont majoritairement prononcés pour l’exercice de leurs droits linguistiques. Une majorité qui ne compte pas pour le président de la République, en visite dans l’Île.

« Dans la République française, il y a une langue officielle, le français » sera probablement la phrase à retenir du discours final du président Emmanuel Macron, à l’issue d’un court séjour officiel en Corse.






            partager partager

Ais : assajan d’informar sus la crisi catalana


AIX. Dans un « café citoyen » aixois, le public n’est pas mieux informé des tenants et aboutissants de la situation en Catalogne. Mais au moins n’est-il pas indifférent.



Une trentaine de personnes assistaient à cette conférence-débat sur la situation politique en Catalogne (photo MN)
Une trentaine de personnes assistaient à cette conférence-débat sur la situation politique en Catalogne (photo MN)
Despuei dos o tres mes, vesem ben coma es completament inhorat lo biais de vèire dei Catalans. En França, en Provença tanben. Lo sentiment generau es que, en Espanha coma en França, l’Estat centrau deu bailejar sei regiens e pas mai.
 
Montserrat e Gèli, totei dos coneisseires de la situacien en Catalonha e sòcis dau Café3C d’Ais-de-Provença, son d’aquelei que pòdon faire butar una briga lei linhas. Es ansin qu’avian prepausat una conferéncia-debat la setmana passada.
 
Am’ una trentena de personas, que pòdon se dire « ciutadanas », o am’un biais de pensar « alternatiu », seriá benlèu facile de faire entendre lei rasons dei Catalans. Elei que n’an son gonfle d’un Estat que rebuta despuei dètz ans totei lei Lèis importantas de son gouvernament autonoma. Pasmens
 
« Lèi pèr assajar d’auçar lei politicas socialas… rebutada  ! Pèr endraïar una politica culturala…rebutada ! Ecologicas pèr la precaritat energetica…Rebutada ! Es coma aquò despuei detz ans que lo Partido Popular es revengut au poder en Espanha » que dirà Gilles Rebull, força ben au fieu de ce que se debana en Catalonha.

De pegar un biais de vèire francès sus una realitat catalana

Michel Neumuller, lo cap redactor d’Aquí èra tanben convidat a dire son reportatge dins lei burèus de votacien de Barcelona, a l’ora dau referendom dau 1er d’octòbre. Tot parier Hervé Guerrera, l'animator de Region Provença, qu'aviá a dire la solidaritat entre democratas europencs de movaments regionaus.
 
Pèr lo public, pasmens es estrani de considerar que, en Catalonha, fau saupre escriure catalan pèr capitar un concors de la fonccien publica ; de monde pensan que la Republica catalana serà pas mai qu’una Republica borgèsa…Alòr perqué tot aqueu tremolament ? E perqué sostenir de monde que, deman, seràn d’opressors ? Mai o mens, es estonament e referéncias francèsas que marcan lo public dau vespre.
 
Lo monde tant solidari, lei « veïns », l’aut nivèu d’educacien e de respect dei Catalans uei remandats a la violencia sociala, politica e policièra, a la precaritat pèr un poder de gents fòrça corromputs, tot aquò escapa ai participants.
 
Dins aquò un premier pas, pèr partejar mai una informacien que lo monde en França, fin qu’ara, pòu pas trobar amé lei jornaus e televisiens. Aquelei qu’observan que sa pròpri opinien.

Jeudi 2 Novembre 2017
Michel Neumuller





1.Posté par DUBOIS le 07/11/2017 12:14

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí 302 chasse le sanglier !
Dison que...

La préférence pour l’occitan aranais désormais inconstitutionnelle

L'usage préférentiel de l'aranais dans les actes administratifs est considéré comme inconstitutionnel depuis le 12 février. Aran était le seul lieu au monde où l'usage de l'occitan jouissait de droits.

La préférence pour l’occitan aranais désormais inconstitutionnelle
L’usage  « préférentiel » de l’occitan aranès dans les actes publics administratifs est contraire à la Constitution Espagnole, désormais. C’est ainsi qu’en a jugé le Tribunal Constitutionnel Espagnol le 12 février.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.