Supprimez l’article 2 !

Les Corses en fin 2017, se sont majoritairement prononcés pour l’exercice de leurs droits linguistiques. Une majorité qui ne compte pas pour le président de la République, en visite dans l’Île.

« Dans la République française, il y a une langue officielle, le français » sera probablement la phrase à retenir du discours final du président Emmanuel Macron, à l’issue d’un court séjour officiel en Corse.






            partager partager

A La Seyne le lycée Beaussier ouvre un cours de provençal


LA SEYNE. L’Académie de Nice a rapidement autorisé l’ouverture d’un cours dans ce lycée du centre-ville. Mais le mois de septembre sera déterminant pour sa durabilité. Elle dépend de l’inscription rapide d’élèves de tous niveaux.



Après trente ans de présence dans les lycées de La Seyne, le provençal y fait un retour virtuel. Reste à y voir s'inscrire des élèves (photo MN)
Après trente ans de présence dans les lycées de La Seyne, le provençal y fait un retour virtuel. Reste à y voir s'inscrire des élèves (photo MN)
Ce sera une première à La Seyne (83), où l’occitan, versus provençal maritime entrera à l’école via le lycée Beaussier. A condition toutefois que des élèves fassent rapidement connaître leur intention de suivre ce cours pour lequel un professeur a été nommé.
 
Eric Ciampoli, qui professe déjà la langue régionale dans trois établissements varois, entre Cuers et Toulon, enseignera en effet dans le lycée du centre-ville seynois, quel que soit le niveau : de la seconde à la terminale, en adaptant son enseignement à ceux qui débuteraient, comme à ceux qui prépareraient l’épreuve optionnelle, ou en troisième langue vivante au baccalauréat.

Durant trente années, Gérard Tautil, professeur dans les établissements de la ville, avait assuré des cours d'occitan. Puis sa retraite venant, cet enseignement avait disparu au cours des années 1990. Le voici de retour.
 
Il est rare qu’une ouverture de cours de provençal se fasse si rapidement. A l’origine, il y a une journée portes-ouvertes organisée par ce lycée au printemps 2013.
 
Le maire Marc Vuillemot, qui est occitanophone, s’y rend avec son conseiller municipal délégué à la culture occitane et provençale, Miquèu Tournan.
 
Tous les deux s’entretiennent à cette occasion avec les représentants de l’administration du lycée. Et ils s’avisent que ceux-ci ne seraient pas hostiles à l’ouverture d’un cours d’occitan. 

Pour les débutants comme pour les confirmés

Le maire PS Marc Vuillemot, avait fait une demande à l'Académie de Nice (photo MN)
Le maire PS Marc Vuillemot, avait fait une demande à l'Académie de Nice (photo MN)
Une démarche est alors tentée près l’Académie de Nice, qui répond favorablement en un temps record.
 
Tout le défi consiste maintenant à informer largement le public potentiellement intéressé, au plus vite.
 
En effet, un cours virtuel, cela n’existe pas longtemps, et si la coquille restait vide, l’expérience s’arrêterait rapidement.
 
Surtout, chat échaudé craignant l’eau froide, les demandes ultérieures pourraient être plus fraîchement accueillies par l’Administration académique.
 
Il suffit aux lycéens candidats à l’apprentissage du provençal, de cet établissement, mais aussi d’une zone plus vaste autour, de se faire connaître de l’administration du lycée pour s’inscrire.
 
Renseignements lycée Beaussier, tel. 04 94 11 21 61

Vendredi 6 Septembre 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí 302 chasse le sanglier !
Dison que...

La préférence pour l’occitan aranais désormais inconstitutionnelle

L'usage préférentiel de l'aranais dans les actes administratifs est considéré comme inconstitutionnel depuis le 12 février. Aran était le seul lieu au monde où l'usage de l'occitan jouissait de droits.

La préférence pour l’occitan aranais désormais inconstitutionnelle
L’usage  « préférentiel » de l’occitan aranès dans les actes publics administratifs est contraire à la Constitution Espagnole, désormais. C’est ainsi qu’en a jugé le Tribunal Constitutionnel Espagnol le 12 février.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.