Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

A Aurenja la Dictada dins lo menut


ORANGE. Quatre niveaux d’épreuves, et l’organisation le même jour du bac blanc, pour cette Dictada, dotée par une banque locale.



Le matin même les lycéens auront passé le bac blanc d'occitan-languedoc (photo MN)
Le matin même les lycéens auront passé le bac blanc d'occitan-languedoc (photo MN)
« Lei liceans faràn tanben lo bac blanc lo matin de la Dictada ». Bernat Vaton, qu’organisarà amé son associacion Bèn Lèu, la Dictada d’Aurenja disabte 26 de janvier, se ditz orgulhós d’aquela particularitat locala, a l’ora que la reforma dei licèu, bailèjada per l’Estat, escana l’ensenhament de la lenga nòstra, pasmens tant viu an’Aurenja.
 
Un còp acabat lo moment dei liceans, vendrà aqueu de totei. L’après-dinnada au Licèu de l’Arc, lo monde podrà se faire marcar tre doas oras, e perqué non caminar dins l’establiment per legir lei panèus bilingas e bi-grafias qu’a semenat de’n pertot l’admenistracion escolaria ?
 
Quatre espròvas de nivèu diferent esperan lei candidats, sempre aperaquí una centena an’Aurenja : per lei pichons, aquelei de la Calandreta locala, puei lei colegians, lei liceans e enfin leis adultes. « Dau temps de la correccion entendrem lo cantaire valent Ivoni Amprino. »

 
Segur li aurà gostaron e aperitiu per chascun après lei resultats, onte totei ganharàn de presents, mai que d’un còp donats per lo Consèu Regionau e, es una particularitat de senhalar, per la Banca Populària d’Aurenja, qu’a dotat Ben Lèu per aquò.

Lire aussi la liste des villes organisant une Dictada

Jeudi 24 Janvier 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.