Aquò d'Aqui


            partager partager

52 deputats francès còntra l'empresonament deis elegits catalans


UDI, Libertés et Territoires et La France Insoumise fournissent l'essentiel des signataires. Le verdict espagnol contre les prisonniers d'opinion doit tomber sous peu.



Photo MN - Barcelona 21/12/2018
Photo MN - Barcelona 21/12/2018
Entre UDI e LFI, son 52 deputats Francès que demandan "que s'acabe la repression còntre leis elegits Catalans.

"Son exilhats o empresonats per seis chausidas politicas e riscan de lordas penas de preson" ajusta la tiera de deputats dins lo Journal Du Dimanche d'aièr.

Son subretot de l'Union dau Centre e Independènts, de La França Insomisa e de Libertats e Territoris lei deputats signatàris.  Li comptan tant Paul Mollac que Joan-Luc Melenchon.

Mai o mens totei sabon que lo verdict deuriá tombar au mes de setèmbre, e dotze enseguits riscan fin qu'a 25 ans de preson per seis idèas democraticas dins un país de l'Union Europenca.

Lundi 2 Septembre 2019
Michel Neumuller




1.Posté par Lions Eimound le 03/09/2019 21:51
Es defensour dóu prouvençau Melenchon ?...

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.