Aquò d'Aqui



Vous pouvez aussi désormais écouter certains articles !

En cliquant sur la pièce jointe du premier paragraphe des articles concernés, vous téléchargerez un fichier sonore, en fait le même article, mais lu à voix haute. L'initiative nous vient d'un constat : certains abonnés ont hélas une vue déficiente.

Voici un bon moment que nous y pensions; enregistrer certains articles et les proposer sur notre site web, faire entendre à celles et ceux qui souhaitent avoir la langue dans l'oreille, savoir comment on la prononce. Mais c'est un abonné de notre mensuel, devenu mal voyant, qui nous a incité à sauter le pas.














            partager partager

4% que li escortegan l’arma e l’aurelha


Avant de devenir un phare du parisianisme triomphant face au pacoulinisme provincial, la Tour Eiffel relayait des émissions radios, du soleil lutécien vers la périphérie nébuleuse du pays profond arriéré. A l’occasion de l’entrée, de droit, des langues régionales à la radio, un hebdomadaire Kulturel parisien a jugé bon de regretter cet abominable recul de la civilisation française.



Me rementi que lo jorn qu’an vòugut enquistar sus la joinessa francesa que s’enuiava, an fach l’esfòrç d’anar jusqu’a Puteaux cercar sei testimònis, pas mai. E quand ai legit son rendut-còmpte de la manifestacien per l’occitan de Tolosa, a la prima de 2012, èra aqueu d’un jornalista que trobava fòrça exotic aqueu monde que marchava per de lengas que degun parla.

Ne vous en faites pas...Si les radios doivent programmer des chansons en langues régionales, elles le feront à quatre heures du matin !

Dificile de trobar mai pretenciós qu’aqueu setmanier, a l’origina crestian que voliá dire la televisien d’un biais diferent, e la cultura tot parier. De crestian es devengut intellectuau parisenc, Télérama. E de sa tòrre d’evòri sei bailes escrutan una França que, vista de París, pòu que se resumir a la capitala  luminosa, e a sa província, aqueu nebulós territòri de pacolins totei pariers, onte ren que de mediòcre, mai talament atendrissent, pòu se debanar. Es una versien modèrna d’un Tintin au Congo au siècle XXI.
 
Segur fan d’excepciens. De còps que li a, un de sei jornalistas, feda esmarrada dins aqueu temple de la sufisença, auja faire son mestier en curiós-seriós. Aqueu, siegue l’i demorarà pas fòrça temps, siegue li ensertaràn lèu una torre Eiffel dins lo crani.
 
La cima de la sabenssariá, l’an benlèu tocada amé son darrier numerò, onte consacran quauquei linhas (subretot pas mai !) a la tota recenta Lèi que devèm a un elegit de Guadalopa, Victorin Lurel. L’ancian ministre (2012-2014) de l’Outramar a poscut esquilhar, dins la Lèi votada en julhet sus l’egalitat e la ciutadanetat, una dispausicien que farà bramar lei radiòs comercialas. Devràn, coma aquelei dau servici public, consacrar 4% de sei cançons ai lengas regionalas.
 
Se pòu pas dire qu’aquò li farà chanjar son biais de nos rompre leis aurelhas a fòrça de conariás e de musicas que devon vendre, mai enfin, lo conhet es tancat dins lo bòsc dur de la francofonia radiofonica estrecha, aquela que considèra pas lei lengas regionalas coma lengas de França… Fau dire qu’aquò es just la Constitucien que va ditz.
 
Coma siam dins un país onte lei Lèis et la Consitucien prevalon sus la grilha dei NRJ, Chérie e autrei radiòs d’aqueu tipe, benlèu que nòstra consòrre de Télérama devriá ne’n profiechar per prendre lo TGV gara de Lion e d’anar respirar un autre èr, aqueu de sa cara Província, o mume, sensa bolegar dau sieu, de s’interessar a la populacien parisenca que pratica l’occitan o lo breton. D’alarguir son agach li farà pas de mau, e podrà ne’n mercejar Victorin Lurel.
 
E que subretot se fague pas de marrit sang. Te’n fagues pas collèga ! Pòs li faire fisança ai radiòs de tota mena : lei 4% se ne’n despegolhiràn coma de sei ravans, entre tres e quatre oras dau matin, o au mitan dau mes d’avost, quand l’auditòri s’escafa per anar a la mar o a l’estrangier.
 
Siam en França, qué ! Li a totjorn mejan de negociar l’aplicacien de la Lèi. Encara qu’aquela, lei lobbyistas dei grops radiofonics arribaràn de ne’n escafar aquelei 4% avans que de la faire passar au Senat.
 

Dimanche 18 Septembre 2016
Renat Mine



Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí prolonge l'été

Notre numéro de septembre-octobre arrive. Abonnez-vous vite !

Tant qu'il est là, vous disposez d'un média public et votre langue n'est pas morte...
Notre numéro 355 sera chez ses abonnés dans une petite semaine au plus. Vous y trouverez des enquêtes et reportages, entretiens et chroniques, dont 70% en occitan de diverses variétés et un glossaire pour aider celles et ceux qui apprennent ou récupèrent leur langue !

20/09/2023

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.