Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

2019 Annada dei lengas autoctònas per l'Unesco


Si le gouvernement français continue à considérer honteusement les "langues de France", l'entité de l'ONU pour la Culture, elle, les valorise en 2019.



L'entitat culturala de l'ONU fa de 2019 l'an dei lengas de pòples premiers. Mai a parlar d'autoctònas e de sei lengas, podem alargar a totei lei lengas en perilh.
Tambour Miq Mac pour pow wow, création d'Hubert Martin, Musée d'Histoire de la Ville de Québec
Tambour Miq Mac pour pow wow, création d'Hubert Martin, Musée d'Histoire de la Ville de Québec

Alòr que Natalia Loiseau, l’ex cap de la diplomacia francesa, ara cap de tiera LREM ais Europencas, ditz clar qu’anarà pas au Parlament de Brussèlas per defendre lei lengas minoritàrias, subjèct que sembla encanhar fòrça, l’Unesco declara 2019 Annada dei lengas autoctònas. E de resumir l’exemple d’una comunautat dau Nicaraguà, lei Mayangna, qu’avián lo biais de cultivar sensa intrants e de desvolopar una agricultura non-industriala. Sa lenga disiá son biais e un còp gravada aquela coneissença, l’Unesco se felicita que lo gaubi centramerican serà sauvat… e transmés en lenga locala.

Es ansin, segon l’Unesco, que l’an « dei lengas autoctònas » declarat lo 28 de janvier, deu afortir lo sostèn dei pòples autoctònes dins seis esfòrç per aparar sei gaubis e de joïr de sei drechs ». L’assemblada generala de l’ONU a adoptat en 2007 una Declaracion sus lei drechs dei pòples autoctònes, pasmens son encara fòrça marginalisats. Una informacion que la dòna Loiseau deuriá li chifrar una briga avans que de reagir am’una torre Eiffel dins lo cràni.

Jeudi 11 Avril 2019
Aquò d'Aquí



Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí en décembre... c'est le moment où jamais de le sauver !

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.