Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Volètz que s'abona vòstra mediatèca ?


Nous vous proposons, que vous soyez lecteurs du site web ou abonné au mensuel, de nous aider à faire abonner votre médiathèque locale. Pour votre journal c'est important.



Nos lecteurs peuvent nous aider à faire abonner leur médiathèque, une aide bienvenue
Nos lecteurs peuvent nous aider à faire abonner leur médiathèque, une aide bienvenue
Amics legeires e abonats, assajam de desvelopar nòstreis abonaments, e vuei vos demandam ajuda per ganhar de mediatècas.

Se siatz abonats, sòcis de vòstra mediatèca a : Selon de Provença, Ais de Provença, Nime, Tolon, Sièis Forns, La Garda, Manòsca, Gap, Seta, Montpelhier, Pau, Narbona svp laissatz aquí un comentàri e vòstre contact, o escrivètz au jornau.

Puei vos demandarem d'un biais concertat , se siatz au mens tres, de demandar l'abonament a vòstra mediatèca.

Gramací

Jeudi 1 Octobre 2020
Aquò d'Aquí



Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.