Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Un torisme non sostenible per la riba de mar


De récentes études montrent que les besoins en eau des grands centres touristiques littoraux de Méditerranée seront couverts au détriment des populations locales et parfois des ressources elles-mêmes, ou que l’amenée d’eau coûtera cher.



Les réserves d'eau sont parfois peu renouvelables, mais mobilisées pour quelques uns et quelques mois par an, comme pour cette piscine de complexe hôtelier en Turquie (photo MN)
Les réserves d'eau sont parfois peu renouvelables, mais mobilisées pour quelques uns et quelques mois par an, comme pour cette piscine de complexe hôtelier en Turquie (photo MN)
La Mediterranèa es la promièra region dau Monde per lei toristas. Atira mai que mai de monde, e sempre que mai ». S’aquò inquieta lo responsable dau pole Mediterranèa au Wild World Fund (WWF, es lo Fons Mondiau de la Vida Fèra), Mohend Mahouche, es que lei chifras pòdon inquietar : « 172 milions d’intradas en 1995, e 249 milions en 2004. Sembla per la prospectiva que saràn 500 milions en 2025 ». Coma podrà suportar tot aqueu monde l’ensems dei païs de l’encontrada mediterranenca e son environament?
 
Lei 12% de receptas d’exportacion qu’entraïna lo torisme per tot aquelei païs, segon un rapòrt sus lo Torisme Duradis, dau Malhum Regionau Paca dei Bailejaires d’Espacis Naturau, devon èstre comparadas amé l’efèct sus l’environament. E per lei resorças d’aiga, sembla dramatique dins de païs, subretot onte (monte) sabèm que, ben lèu, mancarà.
 
Justament, un autre rapòrt, eu, pas encara publicat, dau Plan Blau per la Mediterranèa, nos ditz que lei colectivitats d’acuelh devràn investir tant e mai per abeura tot aquela toristalha, li prepausar lei piscinas e lei gòlfs que vòlon.
 
Es coma aquò que dejà sus la riba de mar(en riba de mar ?) dau Marròc, a Tetoan que se cuerbe d’ostalariás, la consumacion d’aiga de la populacion indigèna, qu’èra de 21 milions de m3 en 1990, deu èstre comparada ai 39 milions de m3 dau Tetoan toristic de 2010. Alòr nos farà mai que de la mitat de la demanda totala, per quauqueis uns e per quauquei mes. E tot aquò amé de ressorsas que son pas dei gròssas. « Pausarà de problèmas dins l’avenir se tot aqueleis ostalariá adoptan pas de metodes de desvelopament duradís » que ditz lo redactor dau rapòrt. Subretot qu’ara li a un risque (una risca ?) de degradacion maja d’una napa freatica.
 
E d’en pertot la problèmatica es mai o mens de saupre se deman li aurà pron d’aiga per lo desvelopament dau territòri en meme temps que (dins lo temps que ?)  l’activitat toristica es gròssa.
 
A Alanya, sus la còsta turca, mancan pas d’aiga, e per aquò investissèron de milions, mai amé la despluejada (la secaressa ?) fa crénher que tot aquò còsta car per pas grand causa.
 
En Croacia, fau anar querre l’aiga en Istria, a de desenau de km de Rovinj, sus la (en?) riba de mar onte (monte)son bastits lei programas immobiliers toristicas.
 
Amé de milions d’€uròs d’investiments per menar una aiga que s’arraris quasi d’en pertot, es de se demandar se lo torisme es una activitat de desvelopament sostenibla ?

Vendredi 11 Mai 2012
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.