Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Un pantais en bloca dins la nuech d’estiu


Dans la mise en scène de Robert Carsen, le Songe d’une nuit d’été révèle plus que jamais sa fantaisie à plusieurs niveaux. L’œuvre de Shakespeare-Britten est proposée à Aix, 24 ans après sa création au Théâtre de l’Archevêché.



Lo bòsc dei Fadas, per Carsen. Un luec onte dormir, pantaiar e faire l'amor (photo Patrick Berger DR)
Lo bòsc dei Fadas, per Carsen. Un luec onte dormir, pantaiar e faire l'amor (photo Patrick Berger DR)
« Òc, per ma fe d’onèsta Puck, s’avèm l’astre immeritós d’escapar uei au siblet de la sèrp, farèm mai avans longtemps ; o podètz tenir Puck per un meçorguier ! »
 
Un brave pantais en veritat qu’aqueu…Pantais d’una nuech d’estiu, onte l’amor nos vèn dau suc d’una flor, e de l’azard mai azardós.
 
Mai ce que nos fa encar mai pantaisar es aqueu liech enfrominat que s’espandisse sus lo pontin entier dau Teatre sestian de l’Arquevescat ; aquéleis àutrei liechs vèrds e blancs que flotéjan dins l’èr d’una nuech fantasmada ; o aquela Reina dei fadas tota de blau vestida, o encara Lisandre e Elena, amants d’escasença, que s’estrénhan en (des)vestit de nuech…Tota la mesa en scena de Robert Carsen trespira fantasiá, sonja e erotisme.
 
Quand en 1991, Loís Erlo, baile dau festivau d’Ais n’en prepausa la mesa en scena au canadian Robert Carsen, nos rende un brave servici. De l’operà de Benjamin Britten aqueu n’en sotalinha tot d’un còup l’ escalabrós , lo fantasmatic e l’umor que lo compositor màger britanic aviá, eu, trobat dins l’òbra de Shakespeare. 

Entrecavaucament d'engambis

Per Caprici d'Oberon, Titania s'enamorarà dau premier vist a son revelh (photo Patrick Berger DR)
Per Caprici d'Oberon, Titania s'enamorarà dau premier vist a son revelh (photo Patrick Berger DR)
Fau resumir una briga l’argument d’aquela operà que vèn de reviscolar lo Festivau sestian d’art liric. Alòr que quatre amants constrenchs de s’esposar còntra sa volontat fugísson dins lei bòscs, Oberon, Rei deis Elfes, e Titania, Reina dei Fadas, vívon una bèla crisi de gelosia.

Oberon fa raiar un filtre dins l’uelh de sa dragona amada, mai son servitor s’engana de persona. Lo premier rescontrat au moment dau revelh, n’en tombarà amorós. Vos dièm pas l’entrecavaucament d’engambis que seguiran. Son élei que fan d’aquela pèça una istòria pebrada.
 
« Èra pas tant pratic de simbolisar lei bòscs amé d’aubres sus lo pontin. Alòr, amé lo decorator Michael Levine, aviam chausits pusleu de far veire la seuva coma un luec naturau per tóteis aquéleis èstres que l’uman pòu pas veire, e que pasmens, pòblan aqueu monde que, per l’òme, es de crénher. »
 

Un monde "normau" per fadas e per Dieus

Una peça dins la peça, l'intelligéncia dau "Pantai" (photo Patrick Berger DR)
Una peça dins la peça, l'intelligéncia dau "Pantai" (photo Patrick Berger DR)
Adonc vèn l’idèa de faire d’aquélei bòscs un monde normau dei Dieus e àutrei fadas, amé son liech, bòrd que s’i dorme e que s’i fa l’amor. « D’aitant mai que dins la pèça, lei Dieus dòrmon e pantàian tant coma leis òmes ».
 
Pèça dins la pèça, vaquí d’òmes dau pòble qu’alestísson élei tambèn…una pèça. Una pèça dins la pèça, de monde que pantàian au dintre de son pantais…vos laissam imaginar l’intelligéncia d’aquela òbra, tota facha per que metèires en scena e decorators n’en fàgan élei tambèn lo territòri de son pròpri pantais .
 
L’òbra vista per Carsen siguèt leu una referéncia, reviscolada en 2009 a la Scala de Milan, avans que de s’entornar a son breç sestian est’estiu. Un pantais en bloca , qué !

Vespradas següentas

Au teatre de l'Arquevescat d'Ais e a 9 oras e mieg dau vespre, lei 12, 16,18 e 20 de julhet. A la TV, sus France 2 dimars 14 a onze oras e quarante cinc.

Ecrit avec les suggestions lexicales de Reinat Toscano

Vendredi 10 Juillet 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.