Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Un journal de rentrée très environnemental

L'Aquò d'Aquí de septembre arrive...


Il est sous presse, et s'intéresse beaucoup à la biodiversité, au changement climatique, et à la préservation du vivant. En outre il entame une campagne d'abonnements scolaires. Vous y participez ?



Ses abonnés le recevront vers le 12 septembre
Ses abonnés le recevront vers le 12 septembre
Et voilà, finies les vacances ! Voici l’Aquò d’Aquí de rentrée. Notez que pour la première fois de son histoire le journal imprime un néologisme sur sa UNE
Lexicographes, normalisateurs, rangez vos bazooka …

En provençal, Alpin d'oc, gascon, languedocien...

En fait "amontjoiar", faire des cairns, nous l'avons piqué à Silvan Chabaud (Mauresca Fracàs Dub, mais aussi rédacteur d'une thèse sur Bellaud de la Bellaudière), qui l'utilise dans un poème de randonneur, in "Montar", L'aucèu libre 2016.
ça allait tellement bien avec notre sujet ! Certes ces milliers de monticules faits dans les sites protégés pour le plaisir du selfie ne sont pas le plus grave des problèmes de la biodiversité… ah ! Si le climat ne changeait pas et si les pesticides et les ondes électromagnégiques fichaient la paix aux insectes cette bio diversité se porterait mieux ! Cependant l’intrusion de millions de touristes qui consomment la nature induit de graves problèmes : la surfréquentation n’est concevable qu’à partir du moment où les usagers adoptent un comportement respectueux pour le milieu. Alors, ce qui peut contribuer à leur éducation s’avère utile.
 
Dans ce numéro vous apprendrez aussi en gascon à fabriquer des anches d'Arboès o de Graille, et Georges Souche partage en languedocien et en images ses angoisses et ses soulagements devant les incendies qui ont ravagé le pays... mais parfois on épargné des biotopes irremplaçables.
 
L'architecte Bernat Vaton, lui en provençal rhodanien, vous dira que la construction bioclimatique ne vaut que si elle se préoccupe de savoir dans quel pays elle est projetée.
 
Felip Martel en occitan alpin vous dira tout sur un épisode méconnu du fédéralisme (avorté) occitan.
 
Et notre rédac chef vous invite à comprendre les affres de la politique agricole (et démographique) chinoise, cette fois en provençal maritime.
 
 
Nous tâchons de vous proposer en occitan de toutes variétés des contenus informatifs de qualité sur la société occitane. Quand vous recevez Aquò d'Aquí chez vous, vous savez que l'occitan n'est pas une langue morte
 
Nous incitons aimablement, à ce sujet, nos amis enseignants d’occitan a soutenir par un geste simple notre journal. Et nous leur rappelons qu’Aquò d’Aquí sait se mettre à leur diapason. Qu’ils n’hésitent pas à nous solliciter.
 
Pas encore abonné ? Sauver l'occitan pour 29€ par an, on pourra faire difficilement moins... Voici comment rejoindre la communauté de nos abonnés
 

Mardi 6 Septembre 2022
Aquò d'Aquí




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.