Aquò d'Aqui


            partager partager

Un councous de traducien per licean euroupen


L'Union européenne organise un concours de traduction. Il est destiné aux lycéens et cherche à valoriser la connaissance des langues européennes établies dans d'autres pays de l'Union.



Es deja poussible de si faire marca au councous de traducien que beilejo l’Unien Euroupenco, Juvenes Translatores, qu’es dubert ei jouine licean dei païs de l’UE. Si debanara lou 27 de nouvèmbre, e pèr elei si tratara de tradurre un tèste chausi pèr chasque licean dins uno dei 24 lengo óuficialo de l’Unien.
 
Lou tèmo en 2013 sera « l’annado euroupenco dei ciéutadan, e leis avantàgi que douno aquelo ciéutadineta eis Euroupen, que siegon abitant, estudiant, trabaiaire o elegi…
 
L’an passa èro uno jouino franceso qu’avié gagna lou councous, qu’avié tradu dóu castihan au francés dins un licèu de Peitiéu. 750 licèu d’Euroupo avien participa.

De quatre à 24 langues officielles...mais pas une minoritaire

Un councous de traducien per licean euroupen
En 2013 l’UE coumto uno lengo de mai, lou crouate, mai pas uno souleto lengo minouritàri au dintre deis Estat.
 
Au coumençamen, en 1958, lei lengo de travai èron lou neerlandés, lou francés, l’aleman e l’italian. Pas màncou l’anglés. Eron segur lei lengo deis Estat qu’avien endraia la coustrucien euroupenco, pas mai.
 
A l’ouro d’aro, en generau, es l’anglés, lou francés e l’aleman que servon ei prouceduro à la Coumissien Euroupenco, enterin que lou Parlamen tradué dins tóutei lei lengo que sei sòci demandon.

Lundi 9 Septembre 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.