Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Rompedura

La nouvelle Assemblée Nationale verra entrer les députés RN comme jamais. Une rapide analyse sortie des urnes nous dit partiellement pourquoi : ils sont élus là où les ruraux n'en peuvent mais, là où ont socialement fui les déclassés des villes. Ce que montre ce scrutin c'est que la fracture sociale est aussi territoriale.

Amb la nòva Assemblada Nacionala, es ti que faudrà li vèire lo senhau d’un reviscolament de la gaucha, fòrça (tròp?) diversa, o la confirmacion que l’extrema drecha planta cavilha definitivament dins lo paisatge politic  ? O fins finala aqueleis eleccions aurián fa mòstra que lo desesper sociau assaja de trobar un solucion politica ?















            partager partager

Un congrès pour la langue d’oc et son rapport aux territoires ruraux


FORCALQUIER. Le congrès du Forum d’Oc s’empare de la question le 14 octobre. Prévoyez donc votre journée à Forcalquier.



Les Cantejadas à Digne, en mai 2016, un réamorçage de l'enseignement de l'occitan ? Deux mille personnes viennent entendre les écoliers chanter en provençal (photo MN)
Les Cantejadas à Digne, en mai 2016, un réamorçage de l'enseignement de l'occitan ? Deux mille personnes viennent entendre les écoliers chanter en provençal (photo MN)
Rares sont les collectivités qui, en Provence, tentent de penser un renouveau de la langue d’oc. Elles peuvent satisfaire des demandes ponctuelles, c’est le sens des – rares – politiques de bilinguisation des noms de rues, qui veulent rappeler sans plus une part de l’identité locale.
 
L’ignorance le partage le plus souvent avec la coterie associative. La construction d’un centre de combat contre l’occitanisme  à Cheval-Blanc en est l’exemple provençal. 500 000 € en investissement, et probablement 150 000€ en fonctionnement annuel pour satisfaire des crieurs à la grosse voix, appauvrissent les associations dont les projets irrigueraient le territoire.
 
Des « Etats généraux » en cours n’ont pas encore rendus leurs conclusions. Certes il faut espérer de ce côté-là. Mais pour l’heure, seul le Département des Alpes-de-Haute-Provence a tenté de penser un avenir pour le provençal alpin.
 
Une délibération suivant une concertation associative, y fait la part belle au soutien à l’enseignement de la langue. Encore faut-il que l’Education Nationale suive, ou accompagne. 

Les projets associatifs y sont aussi menés dans le but de rapprocher la population locale de sa langue historique.
 
C’est en tout cas en reconnaissance de cette volonté que le Forum d’Oc tiendra à Forcalquier son congrès annuel le samedi 14 octobre. Ce Forum, réunion des principales associations de promotion de notre langue, réfléchit sur le thème des politiques publiques en faveur de la langue régionale depuis 2014. De nombreuses collectivités locales provençales y adhèrent.
 
Les élus départementaux et locaux et les intellectuels qui pensent le rapport langue-territoire devraient y échanger utilement, entre gens concernés.
 
Et votre journal, qui vous invite à participer à ce moment important, vous en rendra compte par la suite.
 

Mercredi 20 Septembre 2017
Renat Mine




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d’Aquí aura soif en juin

Dison que...

Caminada de las Fiertats capitada a Rodés

Laurie Privat a suivi, en y participant, la marche des fiertés de Rodez. Elle témoigne donc de la langue occitane disant la diversité, totalement.

Photo Laurie Privat DR

Lo 21 de mai de 2022 èra marcat sus mon agenda dempuèi un brave moment. Èra lo jorn de la primièra marcha de las fiertats a Rodés, organizada per l’associacion Alertes.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.