La Setmana naufragée ?

L'unique média papier entièrement en occitan dépose son bilan. Les soutiens publics "naturels" de La Setmana lui ont fait défaut. Le drame interroge tout le régionalisme. Mais trouvera-t-il les réponses ?

Acteur majeur et porte-voix de la préoccupation occitaniste depuis 1994, date de sa création sous forme coopérative, la société Vistedit et sa figure de proue, l’hebdomadaire La Setmana, tirent le rideau.






            partager partager

Tres autors Provençaus premiats fòra lei frontieras


Jean-Claude Puech, Amy Cros et Matthieu Poitavin ont vu récompensé leurs écrits en occitan hors des frontières françaises.



Jean-Claude Puech a Vella, à sa gauche Carlos Barrera, le sindic du Conselh Generau d'Aran (photo XDR)
Jean-Claude Puech a Vella, à sa gauche Carlos Barrera, le sindic du Conselh Generau d'Aran (photo XDR)
Mèstre d’escòla a Menerbas, Joan-Claudi Puech vèn d’èstre premiat per lo Consèu Generau de la Val d’Aran, e dimenja a recebut lo Prèmi de Literatura d’Aran dei mans dau sindic Carlos Barrera, a Vella, la capitala d’aquela vau onte l’occitan es la premiera lenga, d’alhors oficiala sus tot lo territòri de Catalonha.
 
« Cortetas de Mananca » es un recuelh de cronicas de vilatge, una ficcion que tira vèrs l’onirisme. Ja en 2014 amé « Una pèira e un tamborin » (ed. IEO), Joan-Claudi Puech nos aviá acostumats an aquel univèrs onte lo fantastic doç tòrce la realitat (un viatge dins lo temps, a l’edat mejana).
 
« La cronica de Mananca, vilatge fictiu, es encara un manuscrit, veirem s’es publicat lèu… » nos a dich l’autor.
 
Lo Consèu Generau d’Aran, encara, a tanben premiat una autra Provençala, Amy Cros, per sa « Profecia dau deluvi », dins la categoria Literatura per enfants. La joina autora veniá tot bèu just d’ averar lo segond prèmi de L’Enclave des Papes, en poesia (legir Aquò d’Aquí de mai).
 
Enfin, l’autor Nimesenc - tot coma Amy Cros -  Matthieu Poitavin, a reçauput un dei prèmis Ostana, donat dins aqueu vilatge dei Valadas d’Italia. Ostana es un prèmi literari deis autors « en lenga mairala », e la Chambra d’Oc que l’organiza despuei dètz ans, « vòu valorisar aquelei lengas a travèrs de l’occitan », segon la bailessa, Ines Cavalcanti. D’autreis autors Còsòvars, Bascs, Catalans siguèron premiats amé Matthieu Poitavin.
 
 

Mercredi 13 Juin 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Le Québec et ses enjeux linguistiques et sociaux
Dison que...

En finala Beart espòutisse Charpin

Andrieu avait invité des gens de culture pour le désastreux match OM-Atretico...

En finala Beart espòutisse Charpin
Avieu convidat de colègas cinefiles e amoros de la cançon francesa pèr assistar a la finala OM-Atletico davant mon escran plat. Es rede 3 a 0, dona pas lo rebat dau debanament dau rescòntre.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.