Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Sensa pron d’ambicion la reforma territoriala

Quand Marylise Lebranchu dit ce qu'elle pense hors de la discipline gouvernementale.


La ministre des Collectivités Territorialas, c’est sûr, mise beaucoup sur les Métropoles pour réformer la gestion démocratique des territoires. Et elle se dit très favorable à une politique des langues régionales. Mais elle a paru porter un regard critique sur le gouvernement dont elle fait partie et qu’elle juge trop timide. Elle était invitée à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris par une association d’étudiants, où Julien Bonnefont l’a entendue et questionnée.



Dins la segonda quinzenada de setembre, a l’Institut d’Estudis Politics de París, d’estudiants avián organisat una conferéncia ambe Marylise Le Branchu, la ministra de la Reforma Territoriala.

Aqueu moment d’escambi entre leis estudiants e la ministra permetiá de mai comprendre la reforma de l’Estat après  la transformacion de la carta dei regions.

N’en vaquí lei capítols màgers, tau coma leis ai entenduts.
Julian Bonnefont, cò-organisaire d'un seminàri amé Marylise Lebranchu, es estudiant ai Estudis Politics de Paris.
Julian Bonnefont, cò-organisaire d'un seminàri amé Marylise Lebranchu, es estudiant ai Estudis Politics de Paris.

Per ce qu’es de la novèla reforma, la ministra entrinca sus un discors qu’insistisse sus la dificultat de  reformar l’Estat.

En causa, la tradicion Jacobina que rèsta centrala dins la filosofia de l’administracion. Mai  la ministra, parlant à boca dubèrta, s’engana pas sus lei ambicions dau govèrn :  aquesta lèi serà pas l’acte 3 de la  descentralisacion coma l’aviá promés lo president Hollande.

Pasmens l’objectiu dau govèrn  es de melhorar l’eficacitat de l’Administracion. E subretot vòu assegurar la cooperacion ambe lei collectivitats,  dins l’estigança d’aparar la justícia sociala.

Per faire tot aquò lo govèrn seguirà dos objectius, que ditz la Marylise Lebranchu.

Lo primier es d’organisar un transferiment de competéncias entre lei Regions, lei Despartaments e  lei Comunas. L’idèia generala es de faire dei Regions mai fòrtas amb un ròtle d’estratetge de l’accion territoriala. 

Alòr lei Regions contrarotlaran l’ensenhament, dau collègi au liceu e a la recèrca), desvoloparan tambèn la vida economica e industriala e organisaran leis infrastructuras, talas coma lei rotas, lei trens etc...

Levats lei “despartaments ruraus” que sabèm pas onte comènçon

Lo segond objectiu coma nos l’a explicat, es  la futura disparicion dei Despartaments dins cinc ans, ben que semble d’i anar de chaspons.

Dins lei Despartaments amb una Metropòli, lei Conseus despartamentaus seran recampats ambe la Metropòli.

Dins aquélei monte li a d’intercomunalitats fòrtas, se farà una federacion. Solament lei despartaments ruraus gardaran sei Conseus Generaus.
 
Mai la definicion dei “despartements ruraus” es gaire clara e un molon d’elegits jútjon que la reforma serà inconstitucionala perqué una collectivitat territoriala, per existir, a besonh d’una assemblada elegida, e de competéncias.

Faire disparéisser tot aquò necessitarà una reforma de la  Constitucion…  E, probable, am’un molonàs de problemas per lo govèrn….   

Per quant a  la question d’assegurar lo bòn transferiment dei competéncias socialas dei despartaments, la ministra podiá pas dire grand causa au moment que l’avèm questionada, mai drech anar saupran mai dins quàuquei setmanas…
 
Lo sentiment generau, per Marylise Lebranchu, es de dire que la reforma va mai dins lo sens d’una politica de restriccion budgetària en despiech de la volontat de la ministra de renforçar l’accion publica.

Lo ditz ela. Lo projècte dau govèrn manca d’ambicion e assegurarà pas la fin dau centralisme en França.
Am’aquò, la ministra a fach quàuquei reflexions fòrças interessantas sus una autra forma de pensar la politica au sen de l’Estat. 

“Fau èstre de quauqua part per s’inscriure dins lo monde”

Si on la laissait faire, dit-elle à l'IEP de Paris, elle favoriserait des Régions plus fortes et mieux respectées sur le plan culturel (photo XDR)
Si on la laissait faire, dit-elle à l'IEP de Paris, elle favoriserait des Régions plus fortes et mieux respectées sur le plan culturel (photo XDR)
L’ai interrogada sus la novèla carta dei regions per saupre lo sens d’aquel atalhonatge.

La ministra m’a dich que voliá faire de regions que respècton la diversitat dei culturas, mai tambèn qu’aviá l’idèia de faire mai que de regions mai fòrtas.

Aparaira de la Bretanha se disiá favorabla d’anar mai luènh que lei frontièras istoricas  : « quand on est fort de son histoire on peut être incluant » qu’a respondut. 

Voliá faire per exemple un arc Atlantic ambe la Bretanha e lei país de la Leir, e èra pas còntra l’idèia d’un maridatge de Paca ambe d’àutrei despartaments, Droma e Ardècha per exemple. Mai tot aquò se seriá decidit sensa son avejaire…

La ministra a parlat tambèn de l’importància deis identitas regionalas dins un monde globau, mai, qu’a dich, dins una vision dubèrta e sensa de replec.

A insistit tambèn sus l’importància per lo país de melhorar l’ensenhament dei lengas regionalas ambe mai d’escòlas bilinguas. Pasmens es de sotalinhar, que per ela, seriá de n’en parlar premier ambe lei novèlei collectivitats. 

Aver una ministra defensora dei lengas e de la diversitat locala deuriá inspirar leis elegits provençaus…  

Acabar ambe l’urbanisacion e afavorisar l’autòsufiséncia alimentària

La ministra voudriá luchar còntra la “betumisacion” deis espacis agricòlas e boscatiers. Faudrà, nos a dich, que lei novèlei Regions ajúdon la relocalisacion de la produccion agricòla per crear una autonomia alimentària dau país dins l’avenir, e pereu assegurar la proteccion de l’environament.

Segur, necessita la cooperacion de tótei lei collectivitats per contrarotlar l’urbanisacion e aparar nòstrei campanhas e bartàs. Dins una Provença totjorn mai esquichada leis ensenhaments de la ministra pòdon èstre vists coma un simbòle encoratjant.
 
Au lume de son discors, podèm quand meme o sotalilnhar, bessai vaudriá mai per Marylise Le Branchu d’èstre dins un autre govèrn per menar una politica de veraia progessista e descentralista ! 

Texte rédigé avec les suggestions lexicales de Reinat Toscano
Lire également sur ce sujet notre article "Quatorze Despartaments iper-ruraus..."

Lundi 6 Octobre 2014
Julian Bonnefont




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.