Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

S'ouvre le 23 è concours du Lecteur du Val


Le concours reçoit de nombreuses nouvelles en occitan, elles sont par la suite toutes lues et gravées sur un CD. L'engouement n'a cessé de croître depuis les débuts, voici neuf ans.



La jurada s'acampa en 2020, lei mascas èron pas encara d'actualitat (photo XDR)
La jurada s'acampa en 2020, lei mascas èron pas encara d'actualitat (photo XDR)

Le 23è concours de Lecteur du Val est ouvert. Et ce sera aussi sa neuvième édition en occitan. Le concours de nouvelles est en effet ouvert aux deux langues en Lauragais, bien que les textes affluent de partout.

 

“Nous avons même eu un franc succès l’an passé avec cinquante fictions en occitan pour soixante-dix en français” souligne Annie, pilier de cette association née pour soutenir la lecture publique avec les bibliothèques de la communauté d’agglomération Sicoval au sud toulousain.

 

Les règles sont simples : envoyez une nouvelle de 15 000 signes maximum, et dans ce cadre vous êtes libre de tout : thème, forme, langue...il vous faudra simplement envoyer votre création aux organisateurs avant le 11 février prochain.

 

Mais l’histoire du concours vaut aussi la peine d’être connue.

 

Vous la découvrirez dans notre mensuel de fin d’année. Et en occitan-languedocien.


Mercredi 25 Novembre 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.