Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Ribon Ribanha en libre


Après quatre ans sur internet l’équipe de l'IEO 06 qui anime cette chronique provençalo-niçoise compile les meilleurs textes et présentera l’ouvrage à Mouans-Sartoux pour le Festival du livre.



Una pintura originala da Maria Oggero per lo libre (photo IEO 06)
Una pintura originala da Maria Oggero per lo libre (photo IEO 06)
Amé lei cronicas de Ribon Ribanha (una referènci a la frasa de Frederic Mistral : « La gardaren riboun-ribagno, nosto rebello lengo d’O ! ») L’IEO 06 fa legir niçard e provençau chasque jorn. Aquela riquessa la faliá bèn estampat un jorn. Es fach, amé aquelei cronicas simplament titradas « Ribon Ribanha – cronicas d'ancuei per deman ».

Devon mai que mai a Ana Maria Milardi, qu’assegura lo gròs travalh dau site. E l’enjuec, es lo president de l’IEO 06, Joan Pèire Baquié, que nos lo ditz :

« Popularizar la lenga occitana dins la sieu diversitat d’aquí : niçard, provençau-maritime, mentonasc, vivaro-aupenc e mai lu parlar d’en Val Ròia : brigasc, saorgin... èra una premiera tòca. Èra finda, un biais de valorizar lo travalh d’escritura d’aquelu que, despí d’annadas, participan ai uech cors de lenga de l’IEO-06.

« Avèm vorgut faire òbra collectiva e portar la nòstra pèira au clapier. Quaranta-doi autors diferents si son mandats a l’aiga. Ancuei vos prepauam la version papier dei cinquanta-cinc premiers tèxtes retenguts embé la sieu adaptacion francea. Si siam dich que toi aquestu tèxtes cortets porrion servir de lectura ò de document de travalh en aquelu que s’interessan a la lenga nòstra : pichoi e grands, escolans de collègis, licèus, adults que trevan lu cors publics. »


Amé 135 paginas, l’obratge serà vendut 12€. Serà presentat au Festivau dau libre de Moans-Sartòu.

Mercredi 5 Septembre 2012
Michel Neumuller





1.Posté par Jaume JAUSSAUD le 05/09/2012 11:49
Una novèla de las bonas ! Gramarci per aquela iniciativa a l'IEO 06 !
Amistats,
Jaume

2.Posté par Anna-Maria le 05/09/2012 17:35
Granmercí d'aquest article pròpi bèu. Ne'n siáu tota fieròta ! Amistats

3.Posté par Joan et Maria Oggero le 07/09/2012 01:32
Nous vous remerçions pour tout ce que vous faîtes au service de l'I.E.O. et de ses "conteurs"; tous les responsables nous vous admirons,Excusez-nous d'écrire en Français, mais nous ne sommes pas aussi forts que vous, et il nous faut beaucoup de temps avec le dictionnaire. Bahietas à tous.
Maria et Joan

4.Posté par Michel Neumuller le 07/09/2012 07:41
Bien entendu l'équipe d'Aquò d'Aquí est ravie de vos encouragements. Grâce aux cours de l'IEO 06, vous progresserez sûrement dans la pratique de la langue d'Oc, et les précis de vocabulaire que vous trouverez dans nos articles devraient aussi vous y aider. N'oubliez pas, quand votre souris passe sur un mot souligné en rouge et qu'apparaît un "?", cliquez, et vous en apprendrez plus...

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.