Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Ribon Ribanha en libre


Après quatre ans sur internet l’équipe de l'IEO 06 qui anime cette chronique provençalo-niçoise compile les meilleurs textes et présentera l’ouvrage à Mouans-Sartoux pour le Festival du livre.



Una pintura originala da Maria Oggero per lo libre (photo IEO 06)
Una pintura originala da Maria Oggero per lo libre (photo IEO 06)
Amé lei cronicas de Ribon Ribanha (una referènci a la frasa de Frederic Mistral : « La gardaren riboun-ribagno, nosto rebello lengo d’O ! ») L’IEO 06 fa legir niçard e provençau chasque jorn. Aquela riquessa la faliá bèn estampat un jorn. Es fach, amé aquelei cronicas simplament titradas « Ribon Ribanha – cronicas d'ancuei per deman ».

Devon mai que mai a Ana Maria Milardi, qu’assegura lo gròs travalh dau site. E l’enjuec, es lo president de l’IEO 06, Joan Pèire Baquié, que nos lo ditz :

« Popularizar la lenga occitana dins la sieu diversitat d’aquí : niçard, provençau-maritime, mentonasc, vivaro-aupenc e mai lu parlar d’en Val Ròia : brigasc, saorgin... èra una premiera tòca. Èra finda, un biais de valorizar lo travalh d’escritura d’aquelu que, despí d’annadas, participan ai uech cors de lenga de l’IEO-06.

« Avèm vorgut faire òbra collectiva e portar la nòstra pèira au clapier. Quaranta-doi autors diferents si son mandats a l’aiga. Ancuei vos prepauam la version papier dei cinquanta-cinc premiers tèxtes retenguts embé la sieu adaptacion francea. Si siam dich que toi aquestu tèxtes cortets porrion servir de lectura ò de document de travalh en aquelu que s’interessan a la lenga nòstra : pichoi e grands, escolans de collègis, licèus, adults que trevan lu cors publics. »


Amé 135 paginas, l’obratge serà vendut 12€. Serà presentat au Festivau dau libre de Moans-Sartòu.

Mercredi 5 Septembre 2012
Michel Neumuller





1.Posté par Jaume JAUSSAUD le 05/09/2012 11:49
Una novèla de las bonas ! Gramarci per aquela iniciativa a l'IEO 06 !
Amistats,
Jaume

2.Posté par Anna-Maria le 05/09/2012 17:35
Granmercí d'aquest article pròpi bèu. Ne'n siáu tota fieròta ! Amistats

3.Posté par Joan et Maria Oggero le 07/09/2012 01:32
Nous vous remerçions pour tout ce que vous faîtes au service de l'I.E.O. et de ses "conteurs"; tous les responsables nous vous admirons,Excusez-nous d'écrire en Français, mais nous ne sommes pas aussi forts que vous, et il nous faut beaucoup de temps avec le dictionnaire. Bahietas à tous.
Maria et Joan

4.Posté par Michel Neumuller le 07/09/2012 07:41
Bien entendu l'équipe d'Aquò d'Aquí est ravie de vos encouragements. Grâce aux cours de l'IEO 06, vous progresserez sûrement dans la pratique de la langue d'Oc, et les précis de vocabulaire que vous trouverez dans nos articles devraient aussi vous y aider. N'oubliez pas, quand votre souris passe sur un mot souligné en rouge et qu'apparaît un "?", cliquez, et vous en apprendrez plus...

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.