Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Responsas evasivas a la Felco


PARIS. Les collaborateurs de Jean-Michel Blanquer renvoient la normalisation horaire des cours d'occitan à plus tard, quand le Conseil des Langues Régionales sera créé. La question faisait partie des préoccupations des enseignants d'occitan dans le système Public d'éducation.



Marie-Jeanne Verny et Olivier Pasquetti (costume bleu), les délégués de la Felco, lors de la rencontre au ministère de l'Enseignement, le 7 octobre dernier (photo Felco DR)
Marie-Jeanne Verny et Olivier Pasquetti (costume bleu), les délégués de la Felco, lors de la rencontre au ministère de l'Enseignement, le 7 octobre dernier (photo Felco DR)

Un mes après lo visiò-rescòntre entre lo premier ministre Jean Castex e lei representants de l’ensenhament associatiu en immersion, deguna avançada s’es facha.

 

Lo 7 d’octòbre èra la Federacion deis Ensenhaires de Lenga e Cultura d’Oc qu’èran au ministèri de l’Educacion, amb un document de 27 paginas per evocar totei lei questions que volián tractar Marie Jeanne Verny e Olivier Pasquetti, dins un rescòntre amé dos collaborators de Jean-Michel Blanquer.

 

D’aqueu rescòntre onte la Felco a demandat a l’Estat una politica d’ofèrta d’ensenhament e lei fonccionaris an dich que vòlián respondre an una demanda sociala solament quora s’exprima, fau sotalinhar que lo ministèri a encara donat ges de directiva ai cap d’establiments per faire de l’occitan una lenga ensenhada dins l’orari normau de totei leis cors.

 

S’agissiá per la Felco d’evocar, entre autres ponchs, l’article 7 de la Lèi Molac, ara promulgada manca l’ensenhamen immersiu dins lo sistèmi public. La Lèi precisava que « la lenga regionala es una matèria ensenhada dins l’encastre de l’orari normau deis escòlas… amé la tòca de [la] prepausar a totei leis escolans ».

 

Am’aquò la Lèi Molac deuriá signar la fin dei ensenhaments d’occitan ais « oras pebres », o a impausar aqueleis ensenhament a l’ora de manjar, o encara a sièis oras dau vespre, quora leis autreis escolans sòrton deis establiments. D'escomessa passariá a la normalitat.

 

Fau constatar que la responsa ministeriala siguèt de remandar tota decision sus aquò a la creacion dau Consèu nacionau dei lengas regionalas, anonciat per Jean Castex lo 15 de setembre, mai que resta, un mes après, una idèa e pas mai.

 

 


Jeudi 14 Octobre 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.