Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Quau tèn la clau (USB) tèn la lenga


MARSEILLE. Celine Limongi s’est taillée un beau succès lors du Congrès du Forum d’Oc, à Marseille, en expliquant sa pratique pédagogique. Cette enseignante de maternelle lutte contre le stress à coup de provençal… A méditer contre l’échec scolaire.



Avec la mise en relation des langues romanes dans l'enseignement, comme l'occitan, les petits élèves apprennent mieux le français. Quand ils ne l'entendent pas à la maison, c'est une aide précieuse, selon Céline Limongi, professeure dans une école des Quartiers Nord de Marseille (photo MN)
Avec la mise en relation des langues romanes dans l'enseignement, comme l'occitan, les petits élèves apprennent mieux le français. Quand ils ne l'entendent pas à la maison, c'est une aide précieuse, selon Céline Limongi, professeure dans une école des Quartiers Nord de Marseille (photo MN)
« Quand nos an prepausat d’ aprendre en mai la lenga regionala, a l’IUFM, se siam regardats, e se siam dich que, benlèu, li aviá d’autrei prioritats a l’ora de preparar lo concors… »

Celina Limongi, una afogada dei lengas, que ne’n parla ja tres emai aquela dei signes, n’èra espantada . Pasmens, un còp l’explica dau formator, Rotland Boyer, acabada, aqueu monde d’aprendís-ensenhaires s’entr’espinchan enca’un còp e totei se dison : « finalament, perqué non ? »
 
A bèn encapat d’explicar l’interès d’ensenhar la lenga nòstra au public, aquela mestressa, convidada per ne’n parlar au Congrès dau Forum d’Òc, dissabte a Marselha.
 
Adonc, fai ara dètz ans, vaquí Celina premier dins una escòla dau XIVen arrondiment de Marselha, onte remarca l’interès dau provençau per luchar còntra la cabussada escolària.

Despuei quatre ans, la vaquí a l’escòla Castelàs Lei Lions, au mitan de la ciutat HLM dau mume nom, un centre continu d’aprendissatge de la lenga regionala, onte s’i fai tres oras de provençau per setmana.

Lo benfach d'aprendre lo provençau...per aprendre lo francès

Aquí, lei parents que descuèrbon pasmens lo projèct d’ensenhament am’una briga de mesfisança, « après un an vènon ‘mé una clau USB per me demandar se pòdi l’i pegar lei cançons qu’aprènon seis pichons, textes comprés, bòrd que lei cantan a l’ostau amé gaug, e que son monde li agradariá fòrça de poder lei cantar am’elei… ! »
 
Per lei collègas, aquel envam compta, que  descuèrbon lo benfach d’aprendre lo provençau sus lei dròlles.

Mai que tot, aquelei, aprenon l’occitan per descubrir lo francés, que mai que d’un entendiá pas a l’ostau.
 
« Fau dire que totei caminan bèn amé la lenga nòstra, que s’apren sens enjuec escolari  estransinant , e que la confiança qu’agantan aquí s’espandirà puei dins d’autrei matièras a fòrt enjuec ».
 
Lo provençau a l’escòla per luchar còntre la cabussada escolaria ? lo Rector d’Academia deuriá chifrar mai sus aquò… Li levariá d’ansias, segur !
A la Maternelle de Castellas les Lions (photo MN)
A la Maternelle de Castellas les Lions (photo MN)

Mercredi 16 Mars 2016
Michel Neumuller





1.Posté par robert perrotto-andré le 22/03/2016 17:28
Coma de costuma es la "pètalha" que camina e duerbe la rota. faudria beleu un rector que siegue de nosautres!

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.