Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (14)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. quatorzième semaine.

Edité par l'Association pour l'Enseignement de la Langue d'Oc

L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .


















            partager partager

Quand une abonnée se met en tête de convaincre une bibliothèque publique..


Abonner les médiathèques publiques à Aquò d'Aquí est un objectif essentiel pour diffuser au mieux la langue occitane dans le public, mais aussi pour conserver l'indépendance éditoriale de votre titre.



Abonner votre médiathèque ? c'est à votre portée...
Abonner votre médiathèque ? c'est à votre portée...
Certains de nos abonnés ont vraiment des initiatives qui valent leur poids de numéros d'Aquò d'Aquí !

Ainsi de Christine Findal. Cette Marseillaise a écrit à la bibliothèque centrale de Marseille, pour lui demander de s’abonner à notre titre. Et l’Alcazar, du nom de la salle de spectacle historique où loge la grande médiathèque a répondu : pas la peine, nous avons déjà un journal en provençal !

Imaginez que vous demandiez à votre bibliothèque de s’abonner à l’Humanité, et qu’elle vous réponde : pas la peine, nous recevons déjà le Figaro !…

 

Cependant notre abonnée ne s’est pas démontée, et a récidivé, très pédagogue : « les deux publications sont aussi différentes (style, sujets, ton…) que peuvent l’être entre eux deux quotidiens ou deux mensuels nationaux.  Elles ne sont donc pas concurrentes et encore moins interchangeables ».

et de poursuivre son argumentaire, auquel nous adhérons à 100% :

 

"Le mensuel d'information bilingue"Aquò d'aqui" est précieux pour toutes celles et tous ceux qui s'intéressent à la langue d'oc et à l'actualité culturelle autour d'elle en Provence.

Les articles sont rédigés soit en français soit en provençal, en languedocien, et dans d'autres variétés de notre langue, le plus souvent en graphie classique mais une belle part est laissée à la graphie mistralienne, choix délibéré d'ouverture.

Le mensuel fait place aussi aux questions sociales et sociétales, ce qui en fait une publication unique en son genre."


Voilà! Si nous consacrons un article à cette initiative bienvenue, c'est que vous même pouvez la reproduire, y consacrer un effort limité, et pourtant obtenir un résultat concret positif pour votre journal.


Il ne sera pas nécessaire de déployer d’immenses moyens. Vous êtes adhérent d’une bibliothèque ? Faites une demande sur son site internet ou remplissez la fiche de vœux que toutes proposent. Et informez nous-en, comme l’a fait Christine Findal.

 

Nous allons vous livrer un petit secret : si vous êtes deux ou trois, pas plus, à formuler cette demande dans la même structure de lecture publique, il y a de fortes chances pour que celle-ci s’abonne. Nous passerions ainsi de quelques unes, à quelques dizaines en peu de temps, et renforcerions ainsi notre indépendance en assurant mieux notre pérennité.


 


Mardi 26 Octobre 2021
Aquò d'Aquí




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d’Aquí en mai

Dison que...

La ruralité a forte identité, l'oubliée des blocs politiques

La décentralisation c'est le thème que les candidats les plus en vue de la présidentielle ont mis sous le tapis. Et pourtant, c'est là que se concentrent problèmes et frustrations.

Nous l'avons remarqué, durant la campagne pour l'élection présidentielle, la place et l'avenir des territoires, des pays, a été pratiquement absente, en tout cas dans la propagande des trois premiers candidats. Pourtant, la question du pouvoir d'achat, qu'ils ont tous abordé abondamment, dépend bel et bien de la place qu'on occupe dans le pays.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.